Menu

Mathématique amicale

Lorsqu’on vieillit, l’amitié devient un diagramme circulaire. C’est normal. Quand on est au primaire, tous ceux et toutes celles de notre âge sont nos amis. Quand on est au secondaire, quelqu’un nous fait rire et on le considère comme tel aussi. Tout le monde sur le même pied d’égalité, sauf peut-être la chanceuse ou le chanceux qui avait le titre de meilleur.e ami.e. Mais plus les années s’accumulent, plus la définition même d’ami évolue.

Il y a les individus que l’on voit très peu et qui, malgré la distance ou les horaires chargés, restent importants dans nos vies. Ceux avec qui l’on va prendre un café et dont les conversations coulent comme si on s’était vu la veille.

Il y a les personnes que l’on rencontre et pour lesquelles on a le coup de foudre amical. Le genre d’amitié qui semble exister depuis toujours tellement la connexion est profonde.

Il y a le contraire aussi : la fille ou le garçon qui a toujours été un peu là et qui, petit à petit, prend de l’importance dans notre vie jusqu’à ce que l’on ne puisse plus s’en passer.

Il y a les amis dont on ne s’attendait pas. Ceux qui nous démontrent qu’on n’était pas réellement complet, que notre vie manquait de quelque chose sur lequel on n’avait pas encore mis le grappin.

Il y a les amis de job, de travaux d’équipe, de sport, de party… Il y a des personnes qui se classent dans plusieurs catégories, d’autres qui ne correspondent plus à aucune et qui s’évaporent de nos vies, petit à petit ou plus drastiquement. Parfois parce que vous avez évolué différemment, parfois parce qu’un conflit était trop gros pour être pardonné, parfois pour aucune raison apparente.

Peu importe la portion de tarte qu’ils occupent en fait : les amis sont essentiels au maintien d’une vie équilibrée. Nous sommes des personnes de relations. On s’est tous déjà senti grognon, sans l’envie de ne rien faire sauf remettre tout en question. Peut-être notre dernière soirée entre amis remonte-t-elle à trop longtemps alors? Ce n’est pas de procrastiner de s’offrir du temps pour soi.

En 2020, permettons-nous de ralentir le tempo de la vie boulot-dodo pour s’offrir du temps de qualité avec ceux et celles qui nous rendent heureux, qui nous aident à gérer les périodes plus difficiles, qui nous font évacuer le stress. Tout le monde en sortira gagnant.

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre