Menu

Le sens du câlin

Le câlin est l’acte de tendresse le plus simple et le complexe de notre vie. Il est accessible, tout en étant réservé à certaines occasions, limité dans sa durée et sa présence. Il est d’amour et d’amitié, de chagrin et de réconfort, de désespoir et de soutien.

On débute sa vie tout comme on la termine, par des câlins. Le premier contact entre la douce peau de maman, chaude et accueillante, et celle de bébé, humide, plissée et toute neuve. Les récepteurs sensoriels qui s’activent sous cette sensation de chaleur et de pression encore inconnue à ce jour, mais qui deviendra un besoin vital pour la survie de ce petit être. Les câlins se succèdent entre les tétées, les bec-et-bobo, les petites victoires scolaires ou les pentes abruptes des échecs sportifs, entre les « bonne nuit » et les « bonne journée ». Les câlins parsèment notre chemin jusqu’au dernier moment, jusqu’aux étreintes fragiles et timides des corps qui se connaissent depuis toujours, en passant par les petits membres potelés d’enfants s’agrippant à ceux usés des grand-parents.

Dans tous ces enlacements et enchevêtrements de corps, il y a ceux qu’on recherche et ceux qu’on redoute. L’approche incertaine d’une grande tante au parfum et aux habits exubérants semble tout de suite moins invitante que la perspective de se blottir dans le creux d’une épaule chaleureuse, bercé par la respiration apaisante d’un être aimé. Et c’est dans ces derniers que nous prenons conscience de toute la force d’un câlin. Dans la liberté ressentie par l’emprisonnement de son corps dans les membres d’un autre. Dans le réconfort de se savoir aimé et désiré. Dans la joie éprouvée par la connexion corporelle de deux êtres qui souhaitent partager un moment qui ne sera vécu par nul autre.

Peu importe les câlins que vous recevrez aujourd’hui, dans les minutes ou les heures qui suivront la lecture de cet article, je vous invite à vous pencher sur un aspect bien particulier de ceux-ci. Concentrez-vous sur l’importance que vous accordez à la personne qui vous donne ou à qui vous transmettez cette vague d’affection. Réfléchissez à sa place dans votre vie, dans votre quotidien.

Est-ce votre mère ou votre père, ces personnes qui bercent vos corps depuis votre tendre enfance. Ou bien votre meilleure amie qui se jette dans vos bras au retour des vacances, après de longues semaines interminables, éloignée de vous. Peut-être est-ce ce nouvel ajout à votre quotidien, cette personne promue à un récent statut d’amoureux dans votre parcours, dont les câlins portent maintenant une intention toute fraîche et revigorante.

Tous ces câlins ont une chose en commun: ils veulent dire quelque chose. Ces étreintes vous murmurent des mots doux à l’oreille, vous encouragent et vous complimentent, vous réchauffent le cœur et mettent vos pensées en ébullition. Ces échanges vous laissent une sensation de satisfaction et de rassasiement émotionnel que tous les câlins n’apportent pas.

Je vous encourage dans votre petite recherche personnelle aujourd’hui à vous attarder sur ces câlins et sur le bonheur qu’ils vous procurent. Profitez de leurs effets, exploitez-en le plein potentiel, rechargez votre batterie interne et faites-en des réserves. Étirez chaque seconde et puisez-y une force vivifiante. Notez bien les gens qui vous font vivre ces petites merveilles dorées et gardez-les à vos côtés.

Je vous souhaite d’en ressentir les bienfaits aujourd’hui. J’espère que vous aurez en cours de route cette rencontre réconfortante, ce petit rayon de soleil qui percera le lourd couvert de nuages de janvier.

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre