Menu

Aux histoires qui ne connaitront pas de fin

Soyons honnêtes, nous avons, petites bêtes que nous sommes, souvent tendance à focaliser sur ce qui n’arrivera pas plutôt que sur le moment présent. Après tout, c’est beaucoup plus intéressant de s’inventer des histoires qui nous transporteront dans 1 jour, 2 mois ou 5 ans, que de voir qu’à cet instant précis, nous passions un agréable moment en compagnie de personnes que nous apprécions ou simplement avec soi-même!

Mais qu’en est-il de ces histoires où nous avons connu un début, mais dont malheureusement, pour des circonstances hors de notre contrôle, nous ne connaîtrons jamais la fin? Ces histoires que nous espérerions pouvoir parsemer de virgules, des deux points accompagnés de leurs acolytes les guillemets, de points d’exclamation et de tous les autres signes de ponctuation, sans toutefois devoir conjuguer avec les fameux « … ».

Aujourd’hui, j’aimerais souligner l’importance de vivre ces histoires « sans fin ». Que ce soient des histoires d’amour, d’amitiés, de projets ou tout simplement d’autres expériences. Celles qui nous laisseront avec ce sentiment doux-amer, puisqu’elles ne connaîtront jamais la fin espérée ou qui ne pourront donner de réponses à tous nos questionnements.

À ces histoires qui nous feront rager, qui nous feront mal, qui nous remettront en question sur qui nous sommes, ou même à celles qui nous feront tout de même décrocher un sourire par leur passage éphémère.

À toutes ces histoires…

Merci de venir parfois nous effleurer par votre passage et de nous apporter ces nouveaux apprentissages.

Vous n’êtes pas souvent bien perçues, c’est vrai, mais vous nous aidez, avec le temps, à voir ce que nous pouvons réaliser, ce que nous valons et surtout ce que nous ne voulons plus revivre. Vous nous permettez de comprendre l’importance de l’instant présent. Cet instant que nous oublions bien trop souvent aux dépens de vouloir connaitre le fin mot de l’histoire.

Ces histoires-là, même si elles nous semblent « sans fin », voyons-les plutôt comme des tremplins, comme des portes qui s’ouvrent sur de nouvelles aventures et expériences. Voyons-les comme la poursuite de quelque chose plutôt que dans leur finalité inexistante. Elles nous donnent la chance de nous outiller de plus en plus et ainsi nous frayer un chemin vers une nouvelle route parsemée d’embuches, de plaisirs et de surprises !

Cheers à vous, les « … ».

Par Marie Hélène Bou Nader

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre