Menu

Salut, février!

Salut, février! Dire qu’il n’y a pas si longtemps, on se souhaitait la bonne année. Avec ton arrivée, l’année a définitivement pris son erre d’aller. Mois d’abstinence pour certains, mois de froidure pour d’autres, tu ne nous laisses pas indifférents.

On t’aime, février. Même si tu es le mois des impôts. Même si tu nous coûtes plus cher d’Hydro. Même si tu glaces nos joues. Même si tu accrois nos risques de choir de façon peu élégante sur la glace le matin quand on se rend au travail.

Tu n’es pas facile d’approche, février, mais point culminant de l’hiver qui nous glace les pieds, tu as ce que les autres mois n’ont pas : le monopole de la courte durée. Tu réussis un exploit inusité, toi le mois le plus court qui nous paraît le plus long. Tu ramènes tranquillement la lumière, allongeant les périodes de soleil dans la journée.

Tu sais tout de même nous réchauffer en ayant en ton cœur une journée festive où l’on célèbre l’amour. Ne t’en fais pas des critiques qui disent qu’il s’agit d’une fête commerciale, nous savons que c’est nous, les humains, qui décidons de la rendre ainsi… ou pas. Tu n’y es pour rien, février. Tu ne fais que nous offrir un petit moment distinct des autres, où l’on peut se permettre de se figer dans le temps, de s’arrêter pour faire la seule chose que nous ne devrions jamais oublier de faire : aimer. Et tu nous offres même des chocolats en rabais dans les pharmacies pour passer à travers ta deuxième moitié. On ne peut pas en dire autant des autres mois.

T’as beau être froid, à la fois long et court, t’as beau nous coûter cher d’électricité et de chocolats et t’as beau manquer de vin, t’es un mois à part des autres. T’es unique, février.

Mais ne nous en veut pas, lorsque mars se pointera le bout du nez, qu’on te dise, sans rancune, salut, février!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre