Menu

C’est quoi, le coronavirus?

Changement de répertoire, oui ici, à la Fabcrep, on te parle aussi de l’actualité mondiale. Aujourd’hui, on te parle du coronavirus. On n’est pas là pour tirer la sonnette d’alarme, ni pour faire nos scientifiques du dimanche.

Il y a plusieurs contaminants qui menacent la santé des humains : les souches de grippe, les microbes, les bactéries, les virus, etc. Le coronavirus en fait partie. En fait, il y en a plusieurs. Celui dont on parle dans les médias ces jours-ci, c’est une souche bien spécifique : 2019-nCoV, de son petit nom. Il fait peur puisqu’il se transmet vraiment rapidement, bien plus vite que ce qu’on a déjà observé. La dernière souche de coronavirus dont on a entendu parler est l’épidémie de SRAS en 2003, qui avait contaminé 8 346 personnes dans le monde et en avait tué 774 en l’espace de plus ou moins 1 an. Ce qui avait arrêté la contagion à l’époque, c’était le confinement.

Pour le coronavirus de 2019, tout a commencé le 31 décembre 2019, quand les autorités Chinoises ont tiré la sonnette d’alarme pour la première alerte sur le virus. Elles ont identifié une première apparition du virus dans un petit marché qui vendait des fruits de mer et des animaux. C’est 29 jours plus tard que l’épidémie a dépassé le triste bilan du SRAS de 2003.

Par la suite, l’organisation mondiale de la santé a décrété l’urgence de santé publique de portée internationale. S’est alors instaurée une mesure de quarantaine mise en place par la Chine pour prévenir une prolifération du virus. On a confiné une région du pays qui compte plus de 56 millions d’habitants. Plusieurs pays, comme le Canada et les États-Unis, ont cessé leurs vols commerciaux avec la Chine. Au moment d’écrire ces lignes, le bilan a atteint les 25 500 personnes infectées, 493 décès et 921 guérisons.

En ce moment, la recherche sur le virus est passée à la vitesse lumière. Les scientifiques sont en bonne voie de bien comprendre le virus et de trouver un traitement. Comme dans la vie de tous les jours, le monde scientifique est exposé à beaucoup de fake news. Plusieurs études ne cessent de se contredire sur le virus. Il faut donc rester prudent sur ce que l’on entend. Pour l’instant, ce qui est sûr, c’est que le génome du virus est séquencé et que la recherche pour bien le comprendre avance.

Si jamais tu veux te divertir un peu ou t’informer sur le sujet il y a le film Outbreak, qui date de 1995 et qui parle de contamination (mais c’est très exagéré comme film). Il y a aussi le film Contagion sur Netflix et la série documentaire Pandemic, si tu veux quelque chose de plus scientifique.

Source photo de couverture

Sources 1/2/3/4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception site web - Effet Monstre