Menu

Instagram, tu me fais perdre du temps

C’est clairement l’application qui ruine le plus mes chances de devenir quelqu’un (après Netflix). Pourquoi je passe autant de temps à regarder des stories de gens que je ne connais pas qui habitent en Australie ou Europe ? Pourquoi je m’abonne à des gens beaucoup trop riches qui me créent des besoins ou de la jalousie ? Pourquoi je suis une fille qui s’entraîne trois fois par jour et qui mange du poulet et des patates douces quand c’est vendredi ? Pourquoi je m’inflige tout ça ? Parce que j’aime ça. J’aime satisfaire ma curiosité en stalkant des gens que je ne vais jamais voir en vrai. J’aime écoute les stories d’une fille qui pleure et qui raconte ses histoires d’environnement. J’aime regarder un influenceur faire sa routine beauté. Je me rends compte que je passe plus de temps à regarder des gens s’appliquer une crème miracle dans le visage que j’en passe à me démaquiller.

Il y a quelque chose de thérapeutique à regarder un Instababe faire son smoothie bowl pendant que je mange deux toasts au beurre. C’est divertissant de les voir préparer leur recette toute faite qui vient dans des boîtes. Encore plus de comparer la photo qui ne ressemble pas du tout à l’assiette.

Il y a quelque chose de malsain aussi avec Instagram. Parfois, je prends du temps pour me faire du mal en regardant des filles beaucoup trop parfaites, qui doivent boire beaucoup d’eau au citron et qui ont l’air de gérer leur vie mieux que moi. Parfois, je prends du temps pour me dévaloriser en regardant toutes ces belles personnes-là qui ont tellement l’air d’avoir tout, qui partent au soleil trois fois dans un mois, et ce avec les cheveux faits, les ongles faits, les abdos faits. Pendant ce temps-là, je les espionne à distance assise sur le bol de toilette et je me complais dans ma routine.

Après ça, je me demande si ça vaut la peine de passer autant de temps devant mon écran de cell à m’alimenter de Q&A ou à essayer de prendre la meilleure photo possible de mon croissant. Je me rappelle la pile de livres qui m’attend et les devoirs que je remets à plus tard. Après ça, je me rappelle les amis que je dois aller voir, les voyages que je dois aller faire. Les amours que je dois consommer. Après ça, je me rappelle l’amour de mon entourage qui me connait pour de vrai. Après ça, je me rappelle que j’aime ça être moi. Que j’aime mon corps. Que j’aime mon monde. Et que je haïs perdre mon temps. Alors je ferme l’application et je retourne vivre ma vraie vie. Il n’y a pas plus authentique que de vivre pour vrai.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre