Menu

T’es le genre de gars qui mélange une fille

T’es le genre de gars qui fait rêver sans même essayer. Le genre de gars qu’on sait très bien qu’il n’est pas disponible pis qu’il ne le sera probablement jamais parce qu’il chérit beaucoup trop sa vie de célibataire, mais qui te donne quand même une lueur d’espoir quand il te regarde droit dans les yeux en te souriant. Le genre de gars avec qui tu ne sais jamais à quoi t’attendre, parce qu’une journée c’est ton meilleur ami, ton confident, une autre journée t’es son coup d’un soir, une autre t’as l’impression d’être la femme de sa vie, pis le lendemain tout est disparu et vous êtes de retour à être juste des chums.

T’es le genre de gars qui est tellement, mais tellement difficile à percer. Ça m’a pris des mois avant que tu t’ouvres à moi et que je vois la vraie personne que t’es. Ça m’a pris des mois avant de comprendre ta façon de fonctionner, du moins, de ce que j’ai compris.

Mais t’es aussi le genre de gars à qui on est obligé de s’attacher une fois qu’on le connait bien. Pas nécessairement sentimentalement, prends le sens que tu veux mais tu vas finir par t’attacher pareil. Parce qu’on finit par découvrir une personne qu’on n’aurait jamais pensé trouver en-dessous de cette immense carapace. Une personne capable d’avoir des sentiments, une personne qui ferait n’importe quoi pour les gens qu’elle aime. Tu te sens presque spéciale d’avoir accès à une partie de lui que pratiquement personne ne connait.

Mais t’es aussi le genre de gars qui fixe ses points au début et qui est incapable d’aimer une personne et de se commettre à elle. T’es le genre de gars qui ne se mettra jamais en couple, parce que perdre ta liberté est quelque chose qui te hante. Ta liberté, c’est elle, l’amour de ta vie. Le fait de devoir rendre des comptes à personne, de pouvoir faire ce que tu veux avec qui tu veux, quand tu le veux, c’est ça que t’aimes.

Sauf que des fois, tu me mélanges. Tu me mélanges parce que ça serait tellement facile de laisser tomber la barrière que je me suis mis pour ne pas trop m’attacher à toi. Au premier signe, je sais que ça ne me prendrait pas trop longtemps avant d’avoir plus que de l’amitié pour toi. Mais ça te ferait peur pis on perdrait tout c’qu’on a.

Dans l’fond, t’as peut-être raison de pas vouloir t’attacher à personne, c’est vraiment moins compliqué.

Être ta meilleure amie me suffit. Même si des fois j’me surprends à m’imaginer plus que ça.

Anonyme

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre