Menu

Trouver l’équilibre quand on devient mère

Le cadran sonne. Faire déjeuner le p’tit, l’habiller, le préparer pour la garderie. Aller travailler, régler 1001 dossiers en même temps, penser au rendez-vous chez le médecin à ne pas oublier de prendre, à la liste d’épicerie, aux brassées de lavage qui m’attendent à la maison, au fait que je m’ennuie du p’tit. Partir du bureau à 16h00 pile pour le retrouver. Jouer, le faire souper, lui donner son bain, le coucher. Plier du linge et passer le balai une fois qu’il est au lit. Essayer d’avoir des loisirs. Repeat.

Trouver l’équilibre dans ma vie de mère de retour au travail, c’est ce que je trouve le plus difficile. J’essaie de jongler avec les rôles de mère, de travailleuse, de blonde et d’amie en même temps et d’être toujours partout à la fois. J’ai juste l’impression qu’au lieu d’être partout à la fois, je suis un peu nulle part.

J’essaie d’être 100% présente au bureau, mais ça m’arrive parfois de prendre 5 minutes pour regarder des photos de mon fils et m’ennuyer. Quand je suis avec lui, je scroll sur Instagram une fois de temps en temps. J’essaie d’être plus démonstrative et de prendre du temps pour mon couple, mais ça finit que je dors sur le sofa après les 10 premières minutes du film. Je veux voir mes ami.es plus souvent, mais chaque fois que je sors, je culpabilise à fond de pas être avec mon fils.

Ça m’arrive de me sentir comme une mère de marde, une blonde de marde, une collègue de marde, une fille de marde et une amie de marde, souvent tout ça en même temps. Quand j’ai pas pris le temps de coller mon chum, que mon fils a fait une crise, que j’ai oublié un détail dans un dossier au bureau, quand j’ai pas répondu au texto de mon père, que mon plancher est sale pis que je refuse pour la troisième fois une sortie entre ami.es parce que je suis trop fatiguée, je me sens poche. Mais je sais que c’est moi qui me mets de la pression d’exercer tous mes rôles parfaitement, et ce, en même temps. Parce qu’au fond, l’important, c’est de faire de notre mieux.

À toutes les mères qui se sentent comme moi, allez donc dans un 5 à 7 entre ami.es ou un souper en amoureux. La moppe attendra.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre