Menu

Et si on se regardait le nombril

On juge, on critique, on a des opinions sur tout et sur rien, sur la pluie et le beau temps, mais quand est-ce que la plupart des humains de notre société actuelle se regardent le nombril?

Notre conjoint en fait trop, n’en fait pas assez, nos enfants sont paresseux, trop ci, trop ça. Et si, pour un moment, on réfléchissait au fait que chacune de nos réactions est conditionnée par notre passé, nos blessures et nos croyances. Si plutôt que d’accuser un certain collègue d’être désagréable, on se demandait pourquoi notre réaction envers lui est si forte.

Chaque humain sur cette Terre est unique. Depuis notre plus tendre enfance, nous vivons des événements de toutes sortes qui forgent non seulement notre caractère mais aussi nos réactions face à la vie et aux gens. Pire encore, c’est souvent ce qui reflète ce que nous sommes nous-mêmes qui nous fait réagir le plus fort. Ce que nous avons vécu dans un passé plus ou moins lointain laisse des traces. Avant même notre naissance, au sein du ventre de notre mère, nous avons pu vivre le rejet de celle-ci, par exemple, si cette grossesse n’était pas désirée. Ces expériences à travers lesquelles nous passons durant notre existence font apparaître des blessures en nous et celles-ci forgent notre réactivité. Si nous n’en sommes pas conscients, nous ne les guérissons pas et les cicatrices laissées sont alors plus ou moins vives. Chaque fois que ces cicatrices sont touchées, nous réagissons. Plus la blessure est ignorée, plus elle est douloureuse et, évidemment, plus ça fait mal.

Notre société vit à cent mille à l’heure et on ne se donne pas souvent le droit de s’arrêter. Le fait de prendre du temps pour soi, dans un endroit calme, de se poser et de se connaître mieux pourrait être un excellent moyen d’éviter de souffrir sans cesse et de réagir négativement. Plutôt que d’accuser les autres pour nos réactions, prenons un instant pour voir à l’intérieur de nous et prendre soin de ce qui ne va pas. Même les douleurs physiques ont un lien avec ce que nous ne réglons pas.

Les gens qui nous entourent ne seront pas plus parfaits, et, certains jours, nos réactions continueront d’être plus fortes que d’autres. Il n’est pas non plus question ici de se laisser monter sur la tête et d’être pacifique au point de ne pas avoir d’opinion, mais en fait, tout peut être communiqué sans avoir à se laisser atteindre dans nos émotions. Il est possible d’éviter les sentiments négatifs si nous agissons et communiquons, au lieu de réagir. Parce que, soyons honnêtes, même si on « pète les plombs » parce que notre fils bien-aimé a laissé ses vêtements sales gracieusement étendus dans la salle de bain, que les veines nous sortent du cou et que notre teint a pris une allure pourpre, il n’en demeure pas moins que cela risque de se produire à nouveau…

Notre corps et nos réactions nous parlent haut et fort, écoutons-les et recentrons nous sur nous mêmes, le soleil brillera alors plus haut et plus fort. <3

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre