Menu

Le lâcher-prise

Ça y est. Enfin. Je pense avoir compris.

J’ai toujours voulu tout faire pour rendre les autres heureux. Penser aux autres et m’oublier dans ce tourbillon qu’est la vie. Je portais le bonheur et le malheur des autres sur mes épaules. 

Mais maintenant, j’ai compris. J’ai compris que le seul pouvoir que j’ai est celui de me rendre heureuse. Même si j’essaie de rendre les autres heureux, leur bonheur leur appartient. Je n’ai pas de contrôle sur les émotions, les sentiments, les rêves, les malheurs et la destinée des autres. Je n’ai que le contrôle sur mes émotions, mes sentiments, mes rêves, mes malheurs et ma destinée. 

C’est drôle à dire, mais si chaque individu se centrait davantage sur lui-même, il y aurait probablement beaucoup moins de tragédies. Dans cette époque qui prône l’altruisme, la bienveillance et le dévouement, j’ai l’impression qu’on a tendance à s’oublier. Et quand on s’oublie, on ne peut pas aider les autres. Je suis la première à toujours être présente pour mon entourage. Toutefois, j’ai perdu qui j’étais. Je me suis oubliée et j’ai choisi de rendre les autres heureux en mettant ma vie sur pause. Mais maintenant, c’est terminé. Je me choisis. Je choisis de lâcher prise sur ce qui ne m’appartient pas. Je choisis de lâcher prise sur ce sur quoi je n’ai pas d’emprise. Je choisis d’affronter qui je suis et d’accepter mes forces et mes faiblesses.

Le lâcher-prise est un mot à la mode dans notre vocabulaire mais qui, malheureusement, est peu reflété dans nos actions. Dire  « je vais lâcher prise sur ce qui ne m’appartient pas, sur ce dont je n’ai pas de contrôle » est facile à verbaliser. Par contre, le faire réellement est une autre chose. Je n’ai pas encore trouvé la recette parfaite qui m’aiderait à lâcher prise. Si vous la connaissez, je vous prie de me la faire parvenir.

Je sais une chose : c’est que je dois continuer à travailler sur moi et à trouver des moyens pour me choisir et non pas tout faire pour rendre les autres heureux. C’est pas facile de se choisir quand tu as toujours placé les autres en premier plan. C’est pas facile de lâcher prise. C’est pas facile d’avouer que tu ne peux pas tout contrôler. C’est pas facile d’être heureux et de s’accepter. Ce qui me rend heureuse, c’est de vouloir l’être. Même si on ne peut pas être heureux à chaque minute de notre vie, l’important c’est de trouver la force d’essayer de l’être.

Source : Unsplash

One thought on “Le lâcher-prise

  1. Bel article. Je te conseille le livre « Thérapie Cognitive comportementale, Pour les Nuls ». Ca plus un burn-out, ça m’a méchamment aidé a lâcher prise !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre