Menu

Les 10 commandements de la conduite hivernale

Le Québec est une place merveilleuse. Notre province nous donne droit à de merveilleux monts et vallées, mais aussi à des tempêtes légendaires. Comment savoir si notre conduite est adaptée à la température? Voici les dix commandements de la conduite hivernale afin qu’on puisse tous et toutes en profiter pleinement.

  1. Ton véhicule tu déneigeras

T’as probablement déjà vu un « igloo mobile » filer à 120 km/h sur l’autoroute? As-tu déjà vu ce qui se passe si une partie de cet amas de glace/neige se détache et atterrit sur un autre véhicule? Les dégâts sont juste phénoménaux. Alors, non seulement c’est ARCHI dangereux de laisser toute cette neige/glace sur ton auto, mais en plus, c’est illégal. Tu peux recevoir une amende à partir de 60$ plus les frais1 et tu devras déneiger ton véhicule devant les yeux de l’agent de la paix. S prends 5 minutes avant de partir et DÉNEIGE. TON.CHAR.

  1. Tes phares tu allumeras

Si tu penses que tes phares servent uniquement à ta vision, t’as tort. Tes lumières servent aussi à ce que tu sois visible pour les autres. Quand il fait gris ou dans une tempête, tes lumières permettent aux autres automobilistes de t’apercevoir de plus loin et de mieux réagir en cas de besoin. Ouvre tes lumières quand tu vois qu’il pleut, qu’il neige ou que la visibilité n’est pas parfaite. Ça ne coûte rien de plus et ça peut empêcher ben du trouble!

  1. Tes intentions tu signaleras

« Ben là, c’tait évident que j’allais tourner! » ou « Ben là, y’avait personne de proche! » Non. Juste non. Dans la vie, mais surtout dans une tempête, tu dois conduire pour les autres. La fraction de seconde que ça prend pour mettre ton clignotant, s’il te plait, prends-la.

  1. Ta vitesse tu réduiras

Tu peux penser que dans ton gros VUS ou sur tes super pneus à clous, t’es invincible sur la route malgré la chaussée glacée ou la tempête du siècle. Je t’annonce que non, et que non seulement tu mets ta vie en danger mais aussi celle des autres usagers de la route. Premièrement, ta vitesse de réaction est grandement diminuée, idem pour ta distance de freinage. Rouler moins vite est toujours plus sécuritaire.

  1. Tes distances tu garderas

En parlant de distance de freinage, en gardant un plus grand espace entre toi et le véhicule devant toi, tu as de meilleures chances de freiner à temps si jamais tu dois « crisser les breaks », en bon québécois. Alors si tu vois une super place se libérer dans la voie rapide parce qu’un autre conducteur garde ses distances avec le véhicule devant lui, ce n’est pas l’occasion pour toi de le couper et de le pousser à freiner brusquement et potentiellement causer un accident. Garder tes distances, c’est mettre toutes les chances de ton côté.

  1. D’avance tu partiras

Afin de ne pas stresser sur prendre le temps de déneiger ta voiture, rouler moins vite ou moins coller le char en avant de toi, j’ai un truc miracle pour toi : pars d’avance. Partir d’avance, c’est être moins stressé.e et donc être plus prudent.e. Si tu sais qu’il y a une tempête qui fait rage dehors, prends-le en considération et prends-toi d’avance. Tu verras les merveilles que de ne pas conduire stressé.e par le temps peut faire, même sans tempête!

  1. Les distractions tu éviteras

Une tempête amène déjà son lot de complications possibles, pas besoin d’en ajouter d’autres. Quand tu conduis, changer de chanson peut attendre. Répondre à tes amis/ta famille/ta job peut attendre. Si ça ne peut pas attendre, range-toi sur le côté avant de toucher à ton téléphone. Le nombre d’accidents qui auraient pu être évités si des conducteurs insouciants avaient laissé leur cellulaire dans leurs poches/leur sacoche est incroyablement élevé. Non seulement c’est illégal, mais c’est surtout hyper dangereux de se laisser distraire, SURTOUT pendant une tempête où nos temps de réaction sont déjà moindres.

  1. Des bons pneus tu chausseras

Quelqu’un m’a déjà dit que les plus importants investissements à faire étaient dans ce qui nous sépare du sol : des bons souliers, un bon matelas, des bons pneus. C’est facile, l’automne venu, de se dire qu’on peut sauver quelques dollars en achetant des pneus bon marché ou largement usagés. Mais dépenser un peu plus pour des pneus de qualité vaut tellement la peine. Dans certains cas, c’est ce qui peut séparer un accident d’un accident évité de justesse. Chausser des bons pneus, c’est l’un des meilleurs investissements que tu peux t’offrir.

  1. Ton cruise control tu éviteras

Peu de gens le savent, mais le régulateur de vitesse peut être dangereux en hiver. Quand la chaussée est glacée, souvent la meilleure des options n’est pas de freiner. Mais si le cruise control est activé, le réflexe pour l’éteindre est de mettre les freins, ce qui peut causer un dérapage et un accident. Alors en situation de tempête ou de route glacée, il vaut mieux ne pas activer le régulateur de vitesse afin de garder un maximum de contrôle sur la voiture.

  1. Les déplacements inutiles tu éviteras

Malgré les meilleures intentions, les meilleures précautions et les meilleurs réflexes, une seule solution reste infaillible : éviter de prendre la route. La meilleure option demeure toujours de ne pas ajouter de véhicules sur les routes si ce n’est pas absolument nécessaire. Alors si tu voulais passer l’après-midi au centre d’achat, repenses-y. Si tu voulais aller au drive through du McDo, tu iras demain. Moins de voitures sur les routes signifie moins de risque d’accidents. Bref, avant de sortir, demande-toi si ta balade en voiture est réellement nécessaire.

Complexe, la conduite hivernale? Pas quand on prend les précautions nécessaires. Sois prudent.e sur les routes.

Lâche pas, l’hiver est presque fini!

Crédit photo : Zach Castillo, Unsplash

Référence 1 : saaq.gouv.qc.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre