Menu

Tu swipes à gauche ou à droite?

Les relations amoureuses!!! Qui n’a pas rêvé quand elle était plus jeune de trouver son prince charmant ou sa princesse. De s’imaginer main dans la main à gambader dans les prés au soleil couchant, en regardant la personne qui te fait vivre le plus grand des bonheurs. À écouter des chansons d’amour et à avoir ces fameuses étoiles dans les yeux, parce que tu y crois et que tu as envie de vivre the love story à la Roméo et Juliette.

Quand je repense à ces pensées qui envahissaient ma tête et qui me faisaient sourire, je me rends compte que j’étais une enfant et une adolescente innocente, voire naïve, qui aimait croire à l’Amour avec un grand A et qui se voyait passer sa vie avec la même personne. Aujourd’hui, rendue à 35 ans, j’ai toujours cette même ambition. Je suis une lover dans l’âme, je suis à la recherche de ma belle princesse.

Franchement, arrive en 2020!

Je veux sincèrement croire en la beauté de l’amour, à la relation passionnelle, à cette complicité naturelle, à ces discussions interminables et toutes ces petites attentions magiques. Mais je suis née 20 ans trop tard! Qui veut de ce genre de relation, de nos jours? Toujours trop de raisons : trop compliqué, peur de l’engagement, l’étape de la fréquentation est l’ultime, le papillonnage, la liberté, voir d’autres personnes en même temps, en veux-tu encore? Il y en a des millions de raisons, je pourrais en écrire à l’infini.

Je me suis donc dit que j’allais faire comme la plupart des célibataires d’aujourd’hui, que je m’inscrirais sur les réseaux de rencontre. Non mais, quelle idée du siècle (lire le sarcasme dans mes mots). Pour ne pas le nommer, je me suis inscrite sur Tinder, un jeudi matin avec une amie. Elle m’a expliqué comment ça fonctionne, parce qu’après 7 ans en couple, j’ai loupé quelques techniques de drague et des mises à jour sur le marché du célibat.

La première chose que j’ai faite, c’est d’ajouter des photos sur mon profil. Jusque-là, ça, c’est easy going. Ensuite, il faut que tu répondes à toutes sortes de questions, entre autres sur la distance maximale que tu veux franchir pour des rencontres, un barème concernant l’âge, avec ou sans enfants, etc. Pour une femme comme moi, qui veut rencontrer la personne de ma vie, ces questions-là sont un peu trop superficielles, mais je me suis dit : « Bon OK, relaxe! »

Vient ensuite la fameuse description!!! Pauvre Jo qui était avec moi ce matin-là. Elle m’a dit : « Tu fais ça simple. Faut que ce soit court, percutant, drôle, authentique, accrocheur. » Bref, c’est après quelques heures de réflexion, de correction, d’efface et on recommence que j’ai enfin mis en ligne mon super profil Tinder!

Arrive le premier profil. L’application te dit comment ça fonctionne : tu swipes à gauche si c’est non, tu swipes à droite si c’est oui, pis si tu veux voir autre chose que son visage ou son corps (oui, son corps, son décolleté, je te laisse imaginer le reste), eh bien tu cliques sur la petite flèche pour lire sa bio. Parce qu’à brime abord, ce qui devrait t’intéresser, c’est la personnalité de la personne. En tout cas, pour moi, c’est ce qui est le plus important. Mais bon, après avoir fait quelques swipes, j’en suis rapidement venue à l’évidence que peu de personnes ont une description. Ça partait vraiment mal, mon affaire! T’sais, la fille qui essaie de trouver quelqu’une de pas pire, puis qui se retrouve à zyeuter des photos. WTF…

Mon entourage sait que je suis un peu lunatique et gaffeuse, donc il m’est souvent arrivé de swiper du mauvais bord… Fait que c’est ça!

Bref, tout ça pour dire que maintenant, avec toutes ces applications de rencontre, les gens qui se montrent la poitrine plus que le visage et où aucune description n’est visible, ce n’est vraiment pas évident de trouver l’amour.

Quand tu trouves enfin un profil qui te convient, tu swipes à droite et tu souhaites en silence que l’autre ait fait le même mouvement et que ton application te dise « It’s a match ». Et tu regardes le ciel en souhaitant que cette personne veuille la même chose que toi, qu’elle soit suffisamment saine d’esprit et réponde à certains de tes critères. Heureusement, tu amorces la conversation et tu vois souvent assez rapidement si ça passe ou ça casse.

Puis tu répètes l’opération jusqu’à ce que tu trouves la bonne personne ou que tu sois écœurée, tout comme moi.

Fais que tu te dis qu’un jour, ton tour viendra, qu’il ne faut pas brusquer les choses.

Profite de la vie et un jour, quelqu’un marchera à tes côtés main dans la main.

Par Karyne Bilodeau

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre