Menu

Hypo, ou comment naviguer à travers les limites de la mort

On entend un cœur qui bat et qui s’accélère. L’angoisse monte. Un contact et ça s’arrête.

Un voyage, deux personnes, bienvenue dans cet univers. C’est avec des airs de scène de cinéma qu’on accroche rapidement. La musique, le montage vidéo, les projections des visages, les deux voix des acteurs qui s’entrelacent. On capte vite notre attention, on nous submerge déjà.

C’est sous le paysage d’Islande, avec un bus manqué, qu’on nous présente aux thèmes principaux de la pièce.

Et si on n’existait pas vraiment?
Et si on s’imaginait l’existence?

Elle est en Islande pour étudier. Lui est en Islande pour mourir. Ce n’est pas vraiment un suicide, il est malade. C’est plus comme une euthanasie… ou une mort assistée. C’est après le jeu de la franchise et les malaises obligés qu’elle lui propose de l’accompagner.

« Fille –  Tu le penses vraiment qu’on est… qu’on n’est rien, au fait, qu’on est juste des cellules qui se font un gros cinéma? Que tout est inventé? […]

Gars – Oui

Fille – Pourquoi ça fait mal, d’abord?

Gars – Parce qu’on s’accroche. »

(Dialogue de la pièce Hypo, les Hebertistes )

On voyage dans les paysages d’Islande sans arbres. Près des geysers brûlants, des enfants qui crient et qui alimentent nos insomnies, de l’eau glaciale qui nous rappelle la réalité, des nuits illuminées et angoissées. On voyage, près de se faire brûler, de se noyer, de tomber, pis de vivre.

Leur pacte était de ne pas s’attacher. De partager et de vivre le moment présent, sans jamais se dire leur nom. Repartir après l’aventure pis oublier leurs existences. Ils ont pris ce risque, mais comment peuvent-ils oublier l’existence de l’autre si, avec ce risque, ils ont aussi accepté de s’ouvrir?

Hypo nous fait naviguer à travers l’humour, les limites de la mort, l’angoisse et l’amour. Main dans la main, ça vaut la peine de s’y laisser emporter.

À voir au Périscope jusqu’au 7 mars (le livre y est aussi disponible, jusqu’à la même date).

#invitationmedia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre