Menu

Je ne veux pas d’enfants

Pour moi, le dimanche soir est impérativement composé d’une soirée cocooning combinée avec mon classique Tout le monde en parle à Radio-Can. Je travaille du lundi au vendredi, un 8 à 5. Ma vie se résume à un classique métro, boulot, dodo. Je manque de temps pour me tenir informée quotidiennement. Ce que j’aime de l’émission, c’est que la majorité des invités y sont pour parler de l’actualité de la semaine, d’évènements à venir, des problèmes sociaux et des bons coups. Parfois, c’est aussi l’occasion pour les chanteurs, humoristes, acteurs, réalisateurs et autres de venir parler de leur prochain projet. Donc, j’ai envie de vous parler de mon dernier coup de cœur sur le plateau : Sam Breton. Pour ceux qui ne le connaissent pas (ce qui m’étonnerais), Sam est un humoriste. Il et charmant et sincèrement hilarant. Si vous n’avez pas écouté son entrevue le 9 février dernier, vous devriez. C’est du bonbon pour les oreilles. Il a un tact incroyable pis il est drôle, mais vraiment drôle.

Durant son entrevue le sujet des enfants est venu sur la table et il a mentionné ne pas en vouloir. Guy lui a poser la question : mais pourquoi ? Et il a répondu tout simplement qu’il ne veut pas s’occuper d’un enfant, mais qu’il aime de tout cœur ceux des autres. Il a également rajouté qu’on pouvait le voir comme quelqu’un d’égoïste si on le souhaitait, mais que sa blonde et lui pensent à l’enfant qu’ils auraient avant tout. Il a dit ne pas vouloir regretter avec son bébé dans les bras comme certaines de ses connaissances. Il a raison, car dès que l’enfant est au monde, il devient la priorité. C’est certain que ça change une vie. Son entrevue a créé un petit buzz, j’en ai entendu parler à la radio et j’ai lu des articles sur lui. La majorité des commentaires à la suite de son passage à l’émission étaient très positifs et remplis de compréhension. Moi la première… je te feel Sam.

J’ai 25 ans, j’ai un mari, nous sommes ensemble depuis 8 ans. Nous avons un chien et on l’aime d’amour. J’ai une formation collégiale et un bon emploi. Mon conjoint travaille 60h par semaine dans un métier qui le passionne. On s’aime. Aux yeux de tous, nous sommes les candidats idéals pour être de bons parents.

Notre vie actuelle on l’aime, notre liberté aussi. Mais crime que la pression est rushante. Je comprends l’inquiétude de ma mère qui voit le temps filer. Je comprends le vide dans son cœur de savoir qu’elle ne sera pas grand-mère. Elle a tout pour être la parfaite mamie. Les grands-parents de mon chum aussi ne comprennent dont bin pas; ils ont eu leur premier kid à 17 ans eux-autres tsé. Aux fêtes de famille, la question la plus courante à mon égard est passée de « Pis as-tu un ti chum ? » à « Bon c’est pour quand les enfants vous deux ? » Inévitablement, ma réponse créé un froid. POURQUOI ? Pourquoi il y aurait un malaise à ma réponse? Pourquoi on est considéré comme un couple non-conventionnel ? C’est malheureux. J’ai longtemps été réticente à le dire par peur de me faire juger. Maintenant, je le dis sans honte. C’est NOTRE choix, on est bien avec NOTRE décision pis c’est bin correct.

On va se le dire, ce n’est pas tous ceux qui nous en parlent qui vont prendre soin de cet enfant-là. Non, c’est nous. Au final, c’est des affaires de personne la façon dont nous avons envie de vivre notre vie. Célibataire, en couple, voyageurs, travailleurs, rêveurs, ingénieurs ou bien artistes. Tout le monde laisse sa trace à sa façon et nous pouvons être des personnes accomplies même si on n’a pas créé un petit humain sur notre chemin. Certains diront que c’est un deuil à faire, moi je ne trouve pas. Ce qu’on ne connaît pas ne fait pas mal.

Merci à Sam Breton et à toutes les autres personnes qui assument leur décision.

Je ne dis pas que notre vie est tracée à 100 % et qu’on ne prendra pas la décision d’en avoir à 30 ans. On ne sait jamais ce qui peut arriver. Une chose est certaine, nous prendrons une décision en fonction de nos désirs et non ceux des autres. Cela dit, notre vie à deux est belle comme elle est. Je sais pertinemment que je serai toujours une femme épanouie et heureuse dans les bras de mon amoureux, entourés de nos amis, notre famille, notre chien et ce, avec ou sans enfants.

Anonyme.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre