Menu

Je sais que c’est dur

Je sais que ça fait mal.

Tu crois que tout ton monde s’écroule sous tes pieds, qu’il semble brisé à jamais.

Tu ressens un immense vide dans tout ton être : tu as tellement de peine que tu ne comprends plus rien.

Comment est-ce possible de souffrir autant? Tu te le demandes continuellement.

Tu le sens, le chagrin, te remplir en entier. La tristesse t’envahit et tu ne peux l’arrêter. Elle loge désormais à l’intérieur de toi et elle semble bien installée.

Tu as peur.

Peur de ne plus jamais aimer comme tu l’as aimé. Peur de ne plus jamais être aimée.

Tu sembles terrifiée à l’idée de devenir une inconnue pour lui.

Tu as cette folle envie de le supplier de revenir. Car vivre sans lui te parait impossible.

Je sais que tu te sens déboussolée, car tu as perdu tes repères.

Mais, souviens-toi qu’il t’a détruite. Cette pensée revient en boucle dans ta tête. Et tu lui en veux terriblement.

En fait, tu en veux au monde entier.

La colère submerge ton esprit et tu lui souhaites de souffrir à son tour.

Je sais que c’est difficile, ce que tu traverses.

Tu as l’impression d’être condamnée à ressentir cette souffrance pour le reste de ta vie. Mais crois-moi, toute blessure finit par guérir.

La douleur que tu vis présentement est éphémère. Prends le temps qu’il faut pour la vivre. Prends le temps de cicatriser à ton rythme.

Sois patiente.

Tu dois simplement lui donner le temps. Elle en a besoin pour s’en aller.

Tu dois simplement la laisser partir. Laisse-la s’écouler sur tes joues. Elle partira, comme toujours.

Lentement, mais certainement.

Tu passeras au travers de cette épreuve et tu en ressortiras plus puissante.

Sache que si la douleur vient, le bonheur suivra assurément.

N’oublie jamais
qu’avant lui, tu rayonnais
alors, après lui, tu rayonneras.

Source

One thought on “Je sais que c’est dur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre