Menu

Gérer son anxiété au temps de la COVID-19

Que l’on soit une personne anxieuse ou non à la base, la COVID-19 a rendu notre quotidien un peu plus anxiogène qu’il ne l’était, voire beaucoup plus selon notre situation et notre seuil de tolérance. Et c’est bien normal quand on y pense, alors que, du jour au lendemain, on doit jongler entre isolement, peur de la maladie, surabondance d’informations médiatiques et perte de revenus financiers pour certains. Une petite toux qui aurait été autrefois banale nous fait maintenant douter immédiatement de notre état de santé. Je pense aux personnes atteintes d’hypocondrie, pour qui la situation actuelle doit être particulièrement difficile.

Le climat général est à l’incertitude. Étant anxieuse moi-même, j’ai développé plusieurs trucs au fil du temps pour gérer mon anxiété et je les mets particulièrement en pratique ces temps-ci. Je te les partage dans cet article.

Maintenir le contact avec ton entourage

Que tu vives seul.e ou non, c’est important en cette période de maintenir des contacts réguliers avec son entourage pour briser l’isolement. On est chanceux, car on vit à l’ère des communications donc les possibilités sont nombreuses. N’hésite pas à faire des séances d’appels vidéo avec ta famille ou tes ami.es dont tu es éloigné.e. Tu peux même partager un repas avec eux à distance ou prendre un verre. Parfois, ça m’aide aussi de partager mes craintes avec mon entourage, car ça me fait réaliser que je ne suis pas seule à vivre les émotions que je ressens et je peux ainsi rationaliser.

Prendre du temps pour toi

Que l’on soit en arrêt de travail temporaire ou en télétravail à la maison, la situation actuelle signifie pour plusieurs avoir davantage de temps pour soi à la maison. C’est l’occasion de faire des activités pour lesquelles tu n’as pas toujours le temps, comme prendre un bain, commencer le livre qui traine sur ta table de chevet depuis des semaines, boire une tisane tranquillement ou cuisiner ta propre sauce à spaghetti.  Vas-y selon tes intérêts et ce qui te fait du bien.

Te recentrer sur le moment présent

Avec la situation actuelle, mes pensées tendent à aller dans toutes les directions. Est-ce que mes projets à venir seront affectés par la crise? Est-ce que je vais manquer de travail? Combien de temps la situation va-t-elle durer? Ce sont des questions pour lesquelles on n’a généralement pas de réponse pour le moment, et peu ou pas de contrôle. Voici un visuel proposé par le Collège Ahuntsic pour t’aider à voir plus clair :


Source

Pour me recentrer sur l’instant présent, j’aime bien faire du yoga. Pas besoin d’avoir beaucoup d’équipement : un tapis de sol et un ordinateur ou une tablette pour suivre une vidéo en ligne font l’affaire. Il y a une tonne de cours gratuits sur YouTube. Je fais aussi à l’occasion de la pleine conscience, une forme de méditation qui consiste à porter son attention sur le moment présent, ce que l’on ressent émotionnellement et physiquement. On peut aussi écouter de la musique de méditation pour aider à se détendre.

Limiter ta consommation d’information et choisir tes sources

Ce qui est particulier avec la crise actuelle, comparativement à celles vécues par le passé, c’est la surabondance d’informations sur le sujet disponibles du bout de ses doigts grâce à son téléphone intelligent : le nombre de cas qui augmente sans cesse au Québec, au Canada, ailleurs dans le monde; le nombre de morts; les comparaisons avec les autres maladies; les témoignages; des cas rapportés de personnes qui ne respectent pas les règles d’isolement. Il y a de quoi virer fou. Mon meilleur conseil serait de limiter le temps que l’on passe sur son téléphone ou son ordinateur à consulter ces informations. Et tant qu’à réduire son temps de consommation, il est aussi primordial de choisir ses sources d’information. Choisis des sources officielles du gouvernement ou des médias reconnus. De la fausse information contribue grandement à accroître l’anxiété inutilement.

Te garder occupé.e

Fais des activités que tu aimes. Le genre d’activité où tu ne vois plus le temps passer. C’est le moment de se consacrer à ses passions. Cependant, se garder occupé peut aussi signifier faire davantage de ménage et toutes ces choses que l’on remet souvent au lendemain. C’est important de se refaire une certaine routine et de se donner des objectifs pour la journée, question de ne pas passer tout son temps en pyjama devant la télévision. Pourquoi ne pas profiter aussi de son temps libre pour continuer à faire du sport avec des vidéos d’entrainement en ligne, par exemple, qui requièrent peu d’équipement. Le sport est bon pour le moral et contre l’anxiété.

Et toi, qu’est-ce qui t’aide à passer au travers? J’espère que ces quelques trucs t’ont donné des idées pour vivre un peu mieux la crise actuelle. Du positif peut ressortir de cette période. La preuve : tous les élans de solidarité et d’entraide entre les humains du monde entier qui traversent exactement la même situation avec les mêmes peurs et les mêmes difficultés. Il y a quelque chose de beau dans tout ça. Tu n’es pas seul.e. Nous ne sommes pas seuls!

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre