Menu

Se réapproprier sa solitude

Donc, vu comment va le monde, il y a fort à parier (je le souhaite) que tu doives passer beaucoup de temps chez toi dans les prochaines semaines.

Toi qui allais à l’université en plus de ta job à temps partiel, peut-être à l’école en plus de tes stages ET de ta job. Toi qui travaillais et allais voir des amis. Toi qui allais au gym 3 fois par semaine ou qui faisais partie d’une chorale qui a annulé ses activités…

Le point, c’est que maintenant, t’es en pause de tout. Tout à coup, « j’ai pas le temps » n’est plus une bonne raison. J’imagine que tu t’ennuies de cette excuse. Là, tout à coup, même si tu travailles de la maison, t’as juste ça, du temps. Donc, pour t’encourager dans ton effort préventif pis pour rendre tout ça moins plate, moins long, j’ai envie qu’on se parle de solitude.

Fais exactement ce dont tu as envie. En vrai, ça fait combien de temps que tu ne t’es pas demandé : « Bon, qu’est-ce que j’ai envie de faire? » Sérieux? Là je te parle pas de faire des devoirs pis la vaisselle. Non. Ni de faire des compromis quand tu fais des plans de sortie en gang. Toi, qu’est-ce que t’as envie de faire? Là, maintenant? Il n’y a plus d’excuse, il faut limiter les contacts et donc, c’est pas mal toi avec toi-même. L’excuse du temps n’est plus valable. Le temps que d’habitude on n’a pas parce qu’on veut voir tout le monde et travailler. Parce qu’on doit des choses à notre employeur, à nos profs… Je sais que c’est stressant, crois-moi. Un horaire super chargé, toi qui es habitué.e de vivre à 100 milles à l’heure, tu dois ralentir. Ta routine change. C’est pas facile, mais je pense qu’il y a des choses assez positives à ressortir de tout ça.

Renoue avec tes vieilles activités. Essaie de te rappeler quand tu étais jeune. Qu’est-ce que tu aimais faire? Le genre de chose qu’on abandonne par manque de temps ou parce que ça n’apporte rien. Moi je dessinais, entre autres. Attention, je ne suis pas bonne en dessin. Sauf que. Sauf que, pourquoi pas? Rendu là. C’est beau Netflix pis Disney+, heureusement que ça existe. Mais il n’y a pas que ça, pis si tu ne fais que ça, le temps va te sembler long je pense (moi je le trouve long par p’tits bouts, je l’avoue). Un instrument de musique abandonné dans ton garde-robe? Pourquoi ne pas le reprendre? Tes voisins vont t’haïr? Entre toi pis tous les enfants de ton bloc qui sont aussi tannés d’être chez eux, j’pense que ça va aller si tu joues à des heures raisonnables. Vas-y. Fais un truc pour toi. Pis fais-le juste parce que. En vieillissant, on oublie parfois de faire des choses qui n’apportent pas d’argent, pas de garantie. Mais si ça apporte du plaisir, c’est assez non? C’est assez pour l’instant je crois. Essaie pis on s’en reparle.

Fais quelque chose de nouveau. Un truc que tu as toujours voulu essayer. Du tricot? Lire toute la série des Harry Potter? Faire de la Zumba? Go! Encore une fois, pas besoin d’être bon.ne et pas besoin que ça devienne une passion non plus, mais tu as le temps! Pour une fois, depuis tellement longtemps, t’as le temps! Pis si t’aimes pas ça le tricot et la Zumba, pis si Harry Potter tu trouves ça plate, c’est même pas grave. Personne n’a besoin de le savoir ou ça fera une chouette anecdote à raconter.

Prends le temps. On n’a jamais de temps. Je sais, moi aussi j’aime ça avoir un agenda plein. Je savoure mes journées seule à niaiser sur Netflix parce que j’en n’ai pas souvent. Tout à coup, t’en as. Pour toutes les personnes avec des troubles de santé mentale aussi (allô!), je sais que c’est pas facile d’avoir autant de temps avec soi-même. C’est une adaptation et ça peut faire du bien, même si ça peut aussi faire un peu peur. Laisse la vie couler. Prends un bain et ne fais rien. Mais profite. Profite du rien. Vas sur ton balcon. Demande-toi qui tu es, ce que tu veux. Respire. Il y a mille choses à faire à la maison, même si tu dois commencer à être tanné.e d’y être. Si t’es tanné.e de voir ton salon, regarde en toi. C’est un temps pour finalement prendre le temps, apprendre à te connaître, comprendre ce que tu veux.

La vie se passe au ralenti, mais la beauté de la chose, c’est qu’elle se passe encore et les plus beaux jours vont probablement revenir avec l’été. Le ciel est encore bleu, la neige fond. On est un peu pognés.es, mais c’est beau à voir pareil. Prends le temps de regarder. Prends le temps d’écouter les oiseaux, ils reviennent.

C’est stressant tout ça, ça fait peur. Je sais. J’ai aussi un peu peur. Mais il y a tellement de beauté. Dehors et à l’intérieur de toi. Je pense que c’est peut-être le temps de l’apprivoiser.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre