Menu

J’suis ben trop gênée

D’aussi loin que je me souvienne, mon anxiété s’est toujours manifesté par une forme de timidité.

Jusqu’au début de mon secondaire, j’ai eu du mal à me faire des amis, n’osant pas prendre ma place et m’approcher des autres. De peur de déranger, j’imagine. Je revenais de l’école le soir, triste, racontant à mes parents que je n’avais pas beaucoup d’amis, que j’étais ben trop gênée. Chaque fois, ma mère me répétait la même chose :

« T’sais, ma puce, fonce. Dans la vie, il n’y a personne qui va venir te chercher par la main. T’as ta place toi aussi. T’es capable de passer à travers les autres. T’es pas pire qu’un autre. »

Caline que je les ai entendues ces quelques phrases-là. Ça m’aura quand même pris des années avant de me les rentrer dans tête…

Encore aujourd’hui, j’ai parfois la chienne de foncer, de peur de déranger ou d’être ridiculisée. Il m’arrive encore d’avoir l’impression de ne pas avoir ma place, ou même d’être différente. Ma confiance en moi n’est pas indestructible, loin de là, mais j’ai quand même fait un sacré bout de chemin depuis le temps.

Avec les années, j’ai compris qu’effectivement, rien n’est livré sur un plateau d’or : si on veut quelque chose, il faut aller le chercher, se faire confiance et ne pas trop overthink. Ça veut aussi dire de surmonter sa timidité, ce qui implique de sortir des sentiers battus et de dire « ta geule » à sa petite voix intérieure. C’est effrayant, mais nécessaire.

C’est tellement facile de se rabaisser, de se dire qu’on n’y arrivera jamais. Pis souvent, c’est en se disant ça qu’on ne réalise rien, malheureusement.

Donc aujourd’hui, toi, personne timide qui me lis, j’veux juste te dire d’essayer de faire le contraire pour une fois : ose. Ce n’est pas vrai que tu es différent.e, ce n’est pas vrai que tu vas faire rire de toi, ce n’est pas vrai que tu n’as pas ta place. Pis, au pire, on peut-tu juste s’en foutre ce que le monde pense?

Même si t’as peur, même si tu ne te sens pas à la hauteur, même si ta timidité te paraît insurmontable, ne laisse pas ça t’arrêter. Fais-toi confiance. Please. Compte jusqu’à trois, ferme tes yeux, pis vas-y, lance-toi dans le vide. Ça fait peur oui, mais on gage-tu que tu ne le regretteras pas?

On a juste une vie à vivre, pis en plus, elle est courte. Fait que, ne te réveille dont pas avec des regrets dans quelques années parce que tu n’as pas su te faire confiance quand c’était le temps. T’es beau.belle, t’es bon.ne, t’es capable.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre