Menu

À ces personnes qui se trouvent au front

J’écris ce message aujourd’hui avec l’attitude la plus zen qui soit. Non pas que la situation que nous vivons ne me préoccupe pas, au contraire. Mais je crois qu’avoir une attitude calme aide un peu plus chaque jour à voir que nous sommes extrêmement chanceux et chanceuses d’avoir des gens qui continuent de travailler sur la ligne de front quand nous, notre seule grande autre tâche connexe de la journée est de rester confiné.e à la maison, à s’occuper des enfants, d’être en télétravail, et j’en passe.

Dans mon entourage, j’ai plusieurs personnes qui travaillent dans le domaine de la santé, en soins infirmiers, en médecine et en soutien à domicile. Ce sont ces mêmes personnes qui, depuis quelques semaines maintenant, se rendent au travail en ne sachant pas s’ils vont ramener avec eux à la maison ce virus qui occupe tant nos pensées présentement à travers le monde.

Ces personnes qui doivent continuer à se rendre au travail avec l’unique pensée de pouvoir sauver le plus de vies, tant celles contaminées par le coronavirus que celles qui ont des besoins autres et qui doivent plus que jamais être protégées de ce virus. Ces mêmes personnes qui ne savent pas si elles auront tout le matériel nécessaire pour se protéger tout au long de leur shift lorsqu’elles arriveront sur le plancher.

Ces personnes qui sont les mieux placées pour parler de prévention. Celles qui ont probablement appris à leurs enfants dès leur jeune âge à comment bien se laver les mains en leur apprenant à le faire en chantant « bonne fête ». Ces mêmes personnes qui, malgré que la situation puisse être stressante, tentent d’enseigner aux gens autour d’elles de ne pas paniquer tout en respectant les mesures mises en place, car parfois elles-mêmes ne savent plus si elles doivent paniquer ou pas. Car plusieurs se rendent maintenant au travail avec la peur au ventre. Mais elles tiennent du mieux qu’elles peuvent le faire.

Aujourd’hui, en écrivant ce texte, j’ai mis mon chapeau de « petite fille d’une mère infirmière » pour vous remercier, tous ceux et celles qui doivent être sur la ligne de front. Il est vrai que j’ai mis l’emphase en début d’article sur le personnel soignant en l’écrivant. Sachez toutefois, qu’en aucun cas je veux oublier toutes ces personnes qui doivent travailler avec le public, les épiceries et les pharmacies qui continuent de nous accueillir avec leur plus beau sourire et qui réussissent encore à faire des blagues pour détendre cette atmosphère lourde. Pour que l’espace d’une ou deux minutes, nous oublions que nous devons maintenant nous laver les mains et devoir répondre à des questions avant d’être autorisés.es à entrer dans les lieux de services essentiels.

Aux services préhospitaliers, policiers, pompiers et tous les autres services essentiels que je n’ai pas nommés. Je vous dis merci à vous aussi. Vous êtes tous importants à votre façon dans cette situation plus qu’exceptionnelle et vous aussi, vous mettez vos vies à risque, ne sachant pas si le virus vous suivra à la maison en fin de journée.

Plusieurs mouvements ont été mis en place ces derniers jours pour vous remercier. Que ce soit en vous nommant nos « anges gardiens », par le mouvement « flash tes lumières » ou par des restaurants qui vous offrent le café gratuit. Les exemples sont divers pour vous donner cette tape sur l’épaule, cette reconnaissance qui vous revient.

J’espère fortement qu’après cette crise, nous n’oublierons pas comme si rien ne s’était passé tout ce que vous avez fait pour nous permettre de rester en santé. J’espère aussi que chaque type de travail sera mieux reconnu pour ce qu’ils étaient et le sont présentement.

C’est en regardant par ma fenêtre le magnifique soleil que je vous dis une dernière fois : merci d’être présent pour la population! Vous faites une énorme différence et c’est ensemble que nous arriverons à gagner cette bataille.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre