Menu

6 documentaires à écouter sur Netflix

Donc, après plus de deux semaines, tout le monde a compris : on reste à la maison. Si tu as déjà re-regardé l’intégralité de Friends, How I Met Your Mother et que tu ne sais plus quelle série visionner (parce que tu les as toutes regardées), je te propose ici quelques documentaires aussi disponibles sur Netflix.

#1. The Tiger King

Oui. Je te jure que oui. Si tu ne l’as pas encore regardé, je te le conseille. Comment expliquer ce documentaire étrange sans te vendre le punch? Animaux exotiques, redneck, disparitions, meurtres, détournement d’argent, batailles judiciaires, personnages qui semblent sortis tout droit d’un culte… The Tiger King offre tout cela et encore plus. Un regard sur un monde que je ne pensais pas réel. C’est bien réel et c’est même terriblement divertissant, quoique troublant par moment. Ça te tiendra sur le bout de ton divan à chaque épisode et en plus, tu pourras rire de tous les memes qui en résultent.


Source : Netflix

#2. The Biggest Little Farm

Très différent, plus calme, plus apaisant. On suit ici un couple dans la poursuite de leur rêve de bâtir une ferme qui « s’autogère » avec l’aide des écosystèmes existants. Le couple déménage sur un coup de tête sur une terre aride, pas fertile du tout. Puis, sept ans plus tard, voilà une ferme magnifique et pleine de vie. C’est beau à regarder parce que ce sont des gens qui ont un rêve, sans savoir comment le réaliser, mais qui y arrivent malgré tout! Chaque fois qu’un problème survient, ils tentent de le régler, tout en restant le plus en harmonie possible avec la nature. Une belle échappatoire si toi aussi tu es coincé.e dans ton appartement avec seulement un tout petit balcon…


Source : Netflix

#3. Dancing with the Birds

Si tu ne veux pas voir d’humains, je te conseille vivement Dancing with the Birds. Il s’agit d’un documentaire qui porte sur les différentes espèces d’oiseaux, dont certaines très étranges et intrigantes puis sur la façon dont ils attirent un.e partenaire. C’est drôle, c’est éducatif et c’est loin de la ville, loin des gens. Tu auras l’impression d’être en expédition dans ton salon.


Source : Netflix

#4. Minimalism

Si tu as l’impression que les murs de ta maison se referment sur toi, c’est peut-être le moment d’écouter ce documentaire. Comme le nom l’indique, ça parle bien évidemment de minimalisme. Un zoom sur deux hommes qui ont complètement changé leur mode de vie, mais aussi des entrevues avec des travailleurs sociaux, des sociologues… Même si tu n’aspires pas à un mode de vie minimaliste, il y a une belle réflexion à faire sur notre relation à la consommation en tant que société et nos réels besoins. J’ai trouvé que ce documentaire tombait à point pour faire le point sur mes possessions et mon besoin d’en avoir toujours plus.


Source : Netflix

#5. Pick of the Litter

T’es tu déjà demandé comment un chien guide devient chien guide? Moi oui. Bien que Pick of the Litter soit un documentaire américain, on en apprend beaucoup sur la manière dont les chiots sont choisis pour exercer ce beau métier (disons-le comme ça) et comment ils sont entraînés par la suite. Je me dis que ça doit être semblable pour Mira… On suit une portée de chiots de leur naissance jusqu’à ce qu’ils soient confiés à un nouveau maître qui a besoin d’eux. On rencontre les professionnels qui travaillent avec ces chiens, mais aussi les familles qui les accueillent pour les socialiser et les gens qui en ont besoin. Il y a de très beaux moments, c’est un documentaire touchant et je me suis couchée moins niaiseuse.


Source : Netflix

#6. Paris Is Burning

J’ai des collègues qui ont récemment fait des articles (ici, ici et ) sur RuPaul’s Drag Race (écoute-le sérieux). Eh bien, Paris Is Burning raconte en quelque sorte l’origine du drag et explique plusieurs termes ou concepts que l’on retrouve dans la culture drag :  « vogue », « shade » l’action de faire du « reading », etc. C’est un beau complément pour mieux comprendre le monde du drag et comprendre toute la signification que porte le mot « ball » lorsqu’il est utilisé dans le contexte du drag. Parce que toi non plus tu ne veux pas être le compétiteur qui répond par un silence malaisant quand Mama Ru dit : « In the tradition of Paris Is Burning… You’ve seen Paris is burning, right? » The shade, the shade of it all!


Source : Netflix

Après tout ça, tu ne pourras pas dire que tu n’as rien appris en quarantaine!

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre