Menu

J’aime ma grand-mère

J’ai la chance d’avoir encore mes grands-parents. Oui, à 27 ans, mes quatre grands-parents sont toujours en vie. Mais avec les temps qui courent et le risque de contagion qui pourrait leur être fatal, on ne peut pas les visiter. En effet, l’accès aux résidences pour personnes âgées est actuellement fermé. Mais que pouvons-nous faire pour les aider?

C’est triste à dire, mais le simple fait de ne pas les visiter pourrait leur sauver la vie. Avouez que vous ne pourriez pas vous en remettre si votre grand-mère avait le virus et qu’ensuite, vous réalisiez que c’est vous qui lui aviez transmis!

Dans cette situation, tout ce qu’on peut leur envoyer, c’est une belle dose d’amour. Appelez-les. S’ils sont à l’aise avec la technologie, utilisez FaceTime ou Skype. Ou envoyez-leur une carte par la poste, je suis certaine qu’ils aimeront le côté old school.

Mais surtout, demandez-leur ce que vous pouvez faire pour les aider. Peut-être qu’ils n’ont presque plus de lait et qu’ils n’osent pas aller à l’épicerie pour en acheter? Proposez-vous pour faire leurs courses. Vous pourrez laisser les sacs à l’extérieur et ils s’occuperont de les rentrer et les vider.

Pensez aussi à vos voisins : cet homme âgé qui refuse de quitter sa maison où il a vécu avec son épouse, cette mère monoparentale qui doit rester à la maison avec ses enfants. Écrivez-leur. Demandez-leur s’ils ont besoin de quelque chose. Ces petits gestes comptent. Rester à la maison, ça peut être long mais au moins, vous avez la santé qui vous permet d’aller chercher les provisions essentielles. Ceux qui n’ont pas cette chance n’osent peut-être pas demander de l’aide, de peur de déranger. Alors que nous sommes là à écouter Netflix.

Alors appelez votre grand-mère. Dites-lui que vous l’aimez et offrez-lui votre temps parce qu’en ce moment, on en a, du temps.

Dans certains quartiers, ils utilisent l’application Nextdoor. Cela peut être pour des services de gardiennage, pour informer les citoyens des nouvelles politiques en vigueur, créer un évènement de quartier ou même d’offrir ses services pour faire des courses. Selon François Charron, chroniqueur techno, c’est une application sécuritaire. Peut-être que vos voisins l’utilisent déjà?

Alors, sur l’air de « J’aime ta grand-mère » des Trois Accords, je vous demande de penser à nos aînés, à ceux que vous aimez, à ceux que vous côtoyez.

Parce que voyez-vous, j’aime ma grand-mère. Et vous?

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre