Menu

De mon cœur à ton cœur

Ça fait maintenant 9 mois qu’on est séparés.

À ce temps-ci l’année dernière, on était dans notre gros pic à se demander si on allait se rendre à nos 8 ans. Malgré tous les efforts qu’on a faits, on s’est rendu à 8 ans et des poussières. On en a vécu, des moments de toutes sortes. Des merveilleux, dont les plus beaux de ma vie, et des plus difficiles, les plus douloureux de notre vie.

Ça fait 9 mois, mais chaque fois que j’y pense, c’est comme si c’était hier. On reste accrochés l’un à l’autre d’une manière tellement puissante. C’en est déconcertant. On se parle tous les jours sinon presque, on se voit de temps en temps, on se fait des câlins réconfortants mais on ne s’embrasse plus, on ne fait plus l’amour, on ne se dit plus « je t’aime ». On a gardé nos habitudes de couple, mais sans les bénéfices. On se fait dire que ça n’a pas de sens et qu’une séparation ne se fait pas de-même, mais on fait taire notre petite voix intérieure pis on fait à notre tête. On ne se lâche pas.

Pis après, je sais plus quoi penser, je sais plus quoi faire. Je sais plus si on a fait la bonne chose ou si je dois courir vers toi à la recherche de tes bras.

Est-ce que l’idée de retrouver des beaux moments comme dans le passé peut prendre le dessus sur la possible peur de souffrir encore plus que la plus grosse blessure de ma vie?

J’ai encore énormément de peine quand je repense à la fin de notre histoire. C’est comme si ça venait d’arriver. C’est tu la vie qui nous remet ça dans face comme dans les films où les personnages ont la chance de se reprendre jusqu’à ce qu’ils fassent la « bonne » affaire?

Je n’arrête pas de dire que moi, je suis capable de faire la différence entre l’amour et l’amitié que je te porte. D’une certaine manière, oui, mais d’un autre côté, il y a mon incapacité à te laisser aller. J’entretiens ça pour te garder dans ma vie car je ne peux imaginer une vie sans toi, sans ta personne. J’ai maintenant des mots sur ce que nous vivons en silence chacun de notre côté. Ça a l’air égoïste et tu as raison, mais on l’est tous les deux. J’ai peur de te laisser partir pis que tu ne reviennes plus jamais.

Je ne suis plus amoureuse de toi aussi passionnément que je l’ai été, mais j’ai un amour différent inconditionnel envers toi. C’est beaucoup d’amour pour une personne et c’est difficile à gérer dans les deux sens. Pis je me demande si ça suffit à reprendre où nous l’avions laissé. J’ai cette croyance populaire que de revenir en arrière signifie reculer et non avancer. Et est-ce que je suis en amour avec l’idée de ce que ça pourrait être la suite de notre couple, de me dire qu’on a changé, évolué? Ou c’est notre dépendance affective à l’autre qui parle?

En même temps, je ne veux tellement pas être une dépendante affective que ça me crée un pas pire problème d’engagement. Être une strong independant woman. Je veux me débrouiller seule, ne pas dépendre de quelqu’un d’autre et si j’ai à avoir mal ce sera par moi et non par une autre personne. J’ai de la misère à m’ouvrir sentimentalement parlant aux autres et même de nouveau à toi par peur d’avoir mal. C’est un peu triste, ce tableau-là, et je vais travailler là-dessus, ce sont mes issues à moi. Sauf que je te connais et je crois que tu te vois dans tout ça.

Je vide ma tête, je vide mon cœur car je suis essoufflée de revenir sur mes émotions et mes sentiments par rapport à nous. Jusqu’à quand on arrête d’essayer? À partir de quand on n’est plus dans le courage et la force de réussir notre relation et qu’on bascule dans l’acharnement doux amer à essayer de recoller les morceaux dû à notre attachement l’un à l’autre?

Beaucoup de questions sans réponses.

Je ne crois pas que l’amour, le vrai, s’en aille complètement. Mais j’ai l’impression que parfois, ça ne suffit plus. Et pour moi, la rêveuse idéaliste que je suis, c’est dur à accepter. De là peut-être mes nombreuses tentatives et envies de réessayer.

J’aimerais te dire que j’y vois plus clair maintenant que hier, que je sais ce que je veux pour nous, mais je ne serai jamais certaine à 100%. Je veux qu’on soit heureux dans nos vies respectives, je veux qu’on se laisse porter par la vie, que ce soit ensemble ou pas, je veux qu’on avance, je veux qu’on arrête de croire que de couper notre lien amoureux c’est se perdre pour toujours.

La vie peut tellement changer rapidement et je ne sais pas ce que demain va nous amener. Peut-être qu’un jour on se retrouvera comme des amoureux et qu’on partira pour un autre voyage ensemble. Peut-être que notre prochain voyage c’est de s’accompagner dans la vie de l’autre sans être sa douce moitié. Je te serai toujours reconnaissante d’être dans ma vie et pour ces belles années d’amour avec un grand A. J’aime l’idée que notre rupture ne soit pas une fatalité mais bien une nouvelle façon de vivre et de s’apporter du bonheur d’une autre manière.

Je tiens à toi, énormément. Je t’aimerai et te respecterai toujours. Je ne veux que ton bien et si c’est de te laisser partir, alors je devrais m’y faire. J’espère sincèrement que nous pourrons continuer à bien vivre tout en gardant contact. C’est mon souhait le plus cher.

Je serai toujours là pour toi.

xxx

Source

2 thoughts on “De mon cœur à ton cœur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre