Menu

Le plaisir des carnets

J’ai une grande passion pour les carnets. J’aime leurs couvertures colorées, leurs pages remplies d’écriture manuscrite, leur potentiel créatif. Pour moi, ils sont à la fois synonymes de plaisir et d’organisation, et ils ont une place très importante dans plusieurs sphères de ma vie. Pour t’inspirer, voici donc quelques-uns de mes carnets.

carnets colorés
Crédit photo: Marion Gingras-Gagné

Le journal

Je garde mes plus beaux carnets pour pratiquer l’écriture personnelle, le journal. J’essaie d’écrire quelques fois par semaine. Pour moi, il s’agit de consigner des réflexions, raconter des souvenirs, démêler mes émotions et écrire ce qui me tracasse pour y voir plus clair. Écrire dans un journal m’amène aussi à noter mes bons coups et, ainsi, à générer de la gratitude. Dans tous les cas, l’écriture me permet surtout de prendre du temps pour moi dans le tumulte du quotidien.

journal rose
Crédit photo: Plush Design Studio (Unsplash)

L’agenda

L’agenda — je préfère le papier, encore, malgré toutes les apps qui existent — est essentiel à mon organisation. Sans lui, je ne suis rien. J’y note TOUT ce que je ne dois pas oublier : mes cours, mes rendez-vous, mes contrats, mes échéances. Depuis quelques années, je fais mes propres agendas en prenant des cahiers que j’aime et en les personnalisant. En ce sens, je m’assure qu’ils ont le format parfait — je les aime compacts et faciles à traîner — et qu’ils conviennent à mes besoins en matière de planification. Et après, libre à moi d’y ajouter des pages supplémentaires pour une planification mensuelle ou des notes !

Le bullet journal

Je suis, je l’avoue, une grande adepte du bullet journal, ce célèbre carnet à la frontière de l’agenda, du journal, du cahier de notes et des éternelles listes. Le principe est simple : on peut y consigner absolument tout, mais cela se fait dans la continuité des pages et non en laissant des espaces vides entre les sections. Pour ma part, si mon bullet journal ne me sert pas d’agenda à proprement parler, il est là pour tout le reste. J’y note mes objectifs de travail tous les jours, mes listes de livres à lire, le suivi de mes séances de sport, certaines réflexions, des notes à ne pas oublier… En plus d’être un outil de travail, il est aussi un carnet de détente ou de réflexion sur mes objectifs académiques ou personnels.


Crédit photo:  Estée Janssens (Unsplash)

Le petit carnet de poche

Ce carnet est celui que je glisse dans ma sacoche ou dans ma poche de jeans, celui dans lequel j’écris des listes d’épicerie, des adresses, des notes éparses, que je sors pour noter des numéros de cellulaires ou des anecdotes. Je suis vieux jeu, je préfère largement les carnets aux applications de notes des téléphones. Je trouve que ces petits objets deviennent beaux et précieux parce qu’ils accumulent beaucoup de vécu.

Le carnet de voyage

J’adore voyager et le carnet a toujours été un objet indispensable à mes périples. J’y raconte tout : j’y consigne des anecdotes, je laisse des traces de mon itinéraire, j’y note des messages, des pensées, des informations sur mes transports. Certaines des personnes que je rencontre y laissent aussi des messages. Le format et la couleur sont choisis avec soin, car le carnet doit être pratique, léger, mais aussi invitant. Et comme je voyage seule, j’en profite souvent pour m’attarder aux terrasses des restaurants ou dans les cafés pour écrire, avec une réconfortante boisson chaude.

carnet sur une table
Crédit photo: Thom Holmes (Unsplash)

Le carnet d’idées

Ce carnet peut prendre plusieurs formes et même trouver sa place au cœur du bullet journal. J’aime bien dédier un carnet à quelque chose de précis — dans mon cas, à la création littéraire. Parce que je suis souvent intimidée par la solennelle page Word, je commence souvent à écrire dans un carnet. Celui-ci m’aide à faire jaillir mes idées sans jugement de ma part et sans ressentir le besoin de les classer. En ce sens, l’écriture à la main m’aide à installer une bulle de création et à m’inspirer.

Le carnet de travail

Puisque je travaille presque exclusivement à l’ordinateur, j’aime avoir un carnet ouvert à ma droite pour me permettre de faire des synthèses d’idées et noter des procédures ou des informations. Pour ce type de tâche, j’affectionne les grands carnets aux lignes bien droites, avec une reliure en spirale pour qu’ils restent ouverts sans effort.

carnet de travail
Crédit photo: STIL (Unsplash)

Je pense vraiment que les carnets apportent de la douceur à notre vie. J’espère que cela t’inspire à t’en procurer un… ou quelques-uns !

Crédit photo: Julia Joppien (Unsplash)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre