Menu

L’amour fraternel

Un frère, c’est notre premier amour.

Dès qu’il te voit faire tes premiers sourires, jeter tes premières larmes, prononcer tes premiers mots et faire tes premiers pas, il est là.

Un frère, c’est un repère, une alliance gravée dans le cœur qui ferait tout pour sa petite sœur.

Un frère, c’est un protecteur, un homme d’honneur qui offre son cœur pour protéger sa sœur.

Les millions de souvenirs qu’on a su créer… Les moments où on a rigolé et ceux où on a pleuré. Quand tes conseils m’ont fait évoluer.

Ces moments où tu m’as fait découvrir tes passions… comme la lutte, alors que j’étais ta « testeuse » de prise. Quand on écoutait Mixmania et on interprétait la fille et le gars, avec ma voix mélodieuse et la tienne qui n’avait pas mué encore, c’était épique.

Dès que tu me fâchais, tu avais le don d’ensuite me faire rire pour détendre l’atmosphère. « Elle s’en va, laissant son frère derrière elle »…

Les fois où on se part un fou rire juste en citant Dans une galaxie près de chez vous ou Film de peur. Les fois où tu me faisais écouter tes films d’horreur sans avoir l’âge permis…

Depuis qu’on est jeunes, on a une complicité qui ne s’explique pas.

Il est arrivé plusieurs choses au cours de notre parcours… J’ai pu voir ta résilience à toute épreuve pour anéantir la maladie, ton courage pour affronter les accidents, ta force pour être l’homme de la maison, ta générosité et ta patience envers tes sœurs, ton amour dévoué envers notre maman.

Sache que je suis fière de toi, fière de l’homme que tu es devenu. Sache que tu m’inspires à me dépasser et à être la meilleure version de moi.

Désolée pour les fois où je t’ai déçu, où tu n’approuvais pas mes choix. Malheureusement, chaque relation n’est pas parfaite et apporte son lot d’émotions.

Te souviens-tu des conseils, de nos longues discussions? De nos peines d’amour, de nos grandes ambitions?

Aujourd’hui, je me confie : c’est toi, le vrai homme de ma vie.

Tu es merveilleux et je tenais à te le dire. Je suis fière d’être ta petite sœur.

J’aimerais tant faire une chanson comme Patrick Groulx a fait, mais je peux te dire que moi, mon frère, j’en suis fière.

Quoi qu’un peu trop protecteur, je ne t’échangerais pour rien au monde.

Je te fais un gros câlin et je t’aime à la folie.

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre