Menu

L’amour, je ne sais pas ce que c’est

L’amour, je ne sais pas ce que c’est.

Je ne sais pas ce que c’est parce que tout ce que j’ai connu n’avait rien à voir avec ce qu’on m’en décrivait.

C’était un feu bouillonnant qui finissait par brûler tout sur son passage, y compris moi, y compris l’autre.

J’ai longtemps cru que c’était ça, l’amour.

Faut que ça fasse mal!
Faut que ce soit intense!
Faut que je m’inquiète à n’en plus en dormir le soir.
Faut que je sois jalouse à en perdre la tête.

Il le faut… sinon, à quoi bon?

Si je ne m’inquiète pas assez,
si je ne suis pas jalouse assez,
c’est parce que je n’aime pas vraiment, non?

J’aurais aimé comprendre avant qu’une personne qui t’aime n’est pas censée te laisser t’inquiéter à en faire de l’insomnie.

Qu’une personne qui t’aime n’est pas censée te donner de raisons d’être jaloux ou jalouse.

J’aurais dû comprendre plus vite que l’amour et la passion sont deux choses différentes.

Je passais ma vie à chercher les relations malsaines, sans même m’en rendre compte.

J’ai passé à côté de l’amour plus d’une fois en leur disant qu’on resterait amis, alors que je courais dans les bras de ma prochaine flamme.

Celle qui, chaque fois, me brûlait.

Et je le savais.

Mais c’est ce qui arrive quand on ne croit pas mériter plus.

Et puis, on va se le dire, perdre quelqu’un qui n’en a jamais rien eu à foutre de nous est beaucoup plus facile à accepter que de perdre quelqu’un qui voyait notre vraie valeur.

Alors on s’embrouille dans les histoires qui nous feront immanquablement mal, au lieu de prendre la chance de se faire aimer.

Parce que, parfois, c’est juste plus facile de vivre quand on sait qu’on a déjà perdu.

La passion, je sais ce que c’est.
Ça repart aussi rapidement que ça arrive.
Ça rend accro et on ne sait même pas pourquoi.

Mais l’amour…
l’amour sain, j’essaie encore de le trouver.

Je sais que ça prend du temps.
Que l’étincelle n’apparaît pas au début sans raison mais au fil des moments passés avec l’autre.

Je sais qu’il faut lâcher prise.

Ne pas tenter de tout contrôler et s’ouvrir à l’autre.

Je sais qu’il faut communiquer.

Être honnête, même quand c’est difficile.

Mais ce que je sais surtout, c’est que l’amour, ça part de soi.

Parce que quand tu ne t’aimes pas toi, comment peux-tu espérer qu’une autre personne le fasse?

Comment peux-tu avoir confiance si tu ne crois même pas en toi?

Comment peux-tu vouloir qu’on prenne le temps de te connaître si tu ne penses pas en valoir la peine?

Comment veux-tu qu’on t’écoute si tu ne parles jamais?

Ça m’a sauté aux yeux.

Toutes les réponses à mes questions au sujet de l’amour, je les trouverai en m’aimant,
moi.

Source : Pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre