Menu

Ghoster

Je voulais commencer en te disant que je te comprends.

Parler, c’est jamais facile, pis encore moins quand on sait qu’on va faire du mal.

Je le sais que des fois c’est juste parce que tu ne sais pas quoi dire.

Tu ne sais pas comment le dire.

Ou tu n’as tout simplement pas le goût de répondre.

Je te comprends.

Been there, done that.

Pis n’importe qui serait hypocrite de dire qu’il ne l’a jamais fait.

Parce que ghoster, c’est commun, c’est facile. C’est égoïste, c’est lâche, c’est se foutre des sentiments de l’autre, en vérité.

Mais je sais qu’au fond en faisant ça, tu te dis que la personne comprendra.

Elle comprendra que tu n’es plus intéressé.

Elle comprendra que tu ne veux plus lui parler.

Et ça lui fera probablement moins mal que de lui dire ces quatre vérités en plein visage.

Oui, elle comprendra.

Mais je ne t’apprends rien quand je te dis que ce n’est pas la seule chose qu’elle interprétera de ton silence.

Et tu le sais, parce que toi aussi, tu l’as déjà vécu.

Toi aussi tu as déjà ressenti cette douleur, cette honte, cet arrière-goût amer que laisse en bouche un message vu dans lequel tu y avais mis toutes tes pensées les plus intimes.

Parce que oui, le rejet blesse.

Mais l’ignorance…

L’ignorance détruit.

L’ignorance dit : « Tu ne vaux même pas la peine que je te réponde. »

Et c’est pour cette raison que se faire ghoster, c’est injuste.

Parce que moi, toi, les uns les autres,
nous n’avons pas le droit de nous faire sentir comme si nous n’étions pas suffisants,
et ce, peu importe la situation.

C’est pourquoi je t’écris.

Pour que tu te souviennes de ce que ça implique à toutes les fois que tu penses que ghoster sera la meilleure option.

Malgré tout,
je le sais que tu ne fais pas ça avec de mauvaises intentions.

C’est pourquoi je te formule quelques conseils à l’avenir.

Tu ne sais pas quoi dire?

Dis que tu as besoin de temps pour y penser.

Tu ne sais pas comment le dire?

Tentes une réponse et dis-lui que c’était peut-être maladroit car tu ne savais pas comment l’exprimer.

Comme diraient nos parents : tout se dit, c’est dans la manière de le faire.

Et puis, on s’entend, quand tout a été expliqué et que tu as fait ta part des choses, tu feras bien ce qui te conviendra par la suite.

Mais si tu choisis tout de même de ghoster,
je te comprends aussi
et je ne t’en veux pas.

La seule chose que je souhaite,
c’est qu’un jour tu aies assez de confiance en toi pour être capable de t’affirmer.

Que tu arrives à voir plus loin que le bout de ton nez.

Que tu arrives à te mettre dans d’autres paires de souliers que les tiennes.

Mais surtout, que tu arrives à voir la valeur autour de toi.

La tienne, celle de l’autre et de tout ceux qui croiseront un jour ton chemin.

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre