Menu

Lettre aux mamans

Maman,

Il y a 3-4 ans, probablement que mon discours aurait été différent. Ma tête était encore trop enfantine et mon cœur un peu égoïste. Quand on est jeunes, tout est facilement la fin du monde. Malheureusement, par moment, il faut une personne qui s’assure que ce monde-là tienne en place. Heureusement, si tu es chanceux/se, tu as une maman, une mère, une mom pour t’aider.

Quand l’adolescence te rendre dedans, à p’tites doses de remises en question, ça fait peur. J’en parle aujourd’hui du haut de mes simples 23 ans. J’parle du fait qu’entre deux chicanes et 3-4 portes fermées avec arrogance, se cachent aussi subtilement de nombreux je t’aime. Je mets en lumière le fait que, malgré un emploi à temps plein, ma mère devait aussi se lever chaque jour remplir son poste de maman. Et ce, sans congé, sans promotion.

Simplement et bénévolement : maman

Ma mère m’a ramassée à la p’tite cuillère, m’a éduquée, m’a fait rire, autant que, par moment, elle m’a fâchée. Ma mère m’a appris à dire s’il-vous-plaît, et non merci. Elle m’a donné son rire strident et ses bouffées de chaleur de temps en temps.

Aujourd’hui, ma mère est encore ma mère, mais elle est aussi mon amie.  J’ai 23 ans, je suis en appartement et je vis librement. Ma mère, c’est encore ma mère, mais c’est aussi mon souper du dimanche, mon Facetime du soir et mon appel d’urgence quand viennent les impôts.

Aujourd’hui, ma mère est l’une de mes meilleures amies. Elle me ramasse encore à la p’tite cuillère, elle m’éduque encore, on rit ensemble, on se fâche ensemble. Je n’ai pas toujours été une enfant facile, pas méchante, mais pas siiiii gentille non plus. Ma mère, elle, est-ce que c’est la meilleure? Probablement pas, mais une chose certaine, c’est assurément pas la pire.

Aujourd’hui, j’écris ceci pour toutes les mamans comme la mienne. Toutes les mamans qui se tapent trop souvent sur les doigts, toutes les mamans qui vivent avec la pression d’être la meilleure version d’elles-mêmes tous les jours. Toutes les mères et les filles qui ne semblent pas parler le même langage. Moi, ma mère, je la trouve parfaite dans son imperfection. J’dis ça, j’dis rien, mais je pense que c’est réciproque.

xxx

Crédit photo : Kaboompics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre