Menu

La peur

Avoir peur de l’obscurité, des loups, de perdre un être cher, de faire rire de soi. La peur peut prendre plusieurs formes et peut aussi apparaître à différentes intensités. Mais qu’est-ce que la peur et comment se manifeste-t-elle ? Il serait fort plus simple de vivre éloigné de celle-ci. Si la peur était absente, les rêves et accomplissements seraient plus accessibles.

Nos peurs ou phobies sont dictées par notre vécu, nos expériences passées et notre hérédité. Il n’est pas rare de se laisser gagner par elles et que cela nous paralyse complètement et nous empêche de réaliser nos aspirations. Par contre, la peur n’est pas qu’un obstacle. Elle nous protège et nous garde à l’abri de certains dangers. C’est d’ailleurs la peur qui nous aide en ce moment à contrer la pandémie, puisqu’elle encourage les gens à rester confinés. Mais quand elle prend des proportions démesurées et qu’elle devient incontrôlable, la peur n’est plus qu’une immense étendue d’eau dans laquelle on se noie.

femme dans l'eau
Source: Pexels

Celle qui nous donne du fil à retordre est la peur de l’inconnu. Nouvelles tâches, nouveau travail, déménagement, projets qui nous intéressent peuvent vite devenir des sources d’anxiété et d’inquiétude. On s’imagine souvent ce qui pourrait arriver de négatif, on se crée des scénarios qui tournent mal et on manque de confiance en soi. C’est un mécanisme qui s’enclenche sans même que l’on s’en rende compte. Il est important alors d’être à l’affût de ce qui se passe en nous. Être à l’écoute de notre petite voix intérieure permet de rediriger la peur de l’inconnu vers quelque chose de plus sain. Il est tout à fait normal de ne pas être complètement à l’aise face à la nouveauté, d’être sur ses gardes et même d’avoir des appréhensions, mais si on est à l’écoute, il sera possible alors de rajuster ses pensées de façon positive. Dans toutes choses, il est primordial de prendre conscience que malgré nos appréhensions, même si l’on s’imagine le pire, il n’en sera fort probablement pas ainsi.  Notre mental est le joueur étoile de la peur.

Il pourrait être utile, dans une situation où la peur prend une place trop importante, de mettre sur papier ce qui nous inquiète. Par exemple : ayant obtenu un nouveau poste au sein d’une compagnie pour laquelle je rêvais de travailler depuis plusieurs années, je suis enthousiaste, mais j’ai peur de ne pas être à la hauteur. Si, à ce moment, je prends un instant de pause pour écouter et comprendre ce qui se passe à l’intérieur de moi, il sera plus facile de canaliser toute cette énergie vers des actions et réactions positives. Par contre, si je laisse la peur s’emparer de moi et l’incertitude grimper en me faisant des scénarios catastrophes dans mon esprit, alors la peur se manifestera de façon très négative et m’empêchera peut-être même d’avoir du succès dans cet emploi. S’observer soi-même est en fait une solution à plusieurs maux. Au lieu de paniquer, je prends crayon et papier ou tablette, selon les préférences, et je note les sentiments que cette nouvelle m’apporte. Prenez soin d’écrire aussi ce qu’il y a de positif. La joie, l’excitation, le sentiment d’accomplissement. Tous ces sentiments positifs face à la nouvelle contrebalanceront la peur qui m’habite. J’y note les raisons de ma peur. Je crois manquer de connaissances, je ne sais pas si mes nouveaux collègues seront sympathiques, je ne sais pas si mon nouvel horaire sera compatible avec ma vie familiale, etc. En écrivant les raisons de ma peur, celle-ci devient plus facile à analyser. Je peux alors trouver des solutions afin de me sentir mieux face à ce défi. Souvent, cela m’aidera à rationaliser et à me rendre compte que la plupart de mes inquiétudes sont irrationnelles et démesurées.

La peur nous limite, elle nous empêche d’avancer quand elle prend des proportions excessives. La peur est un obstacle au développement et aux aspirations si nous n’apprenons pas à la gérer. Les dangers sont bien réels et la peur est une alliée pour nous protéger, mais savoir manier la peur afin qu’elle nous permette de réfléchir et de ne pas paniquer aura un impact gigantesque sur notre façon d’avancer dans la vie.

« Il n’y a qu’une seule chose qui rend un rêve impossible : la peur de l’échec. »

Paulo Coelho

Source: Pexels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre