Menu

Le ASMR

Après avoir terminé l’entièreté des saisons de L’épicerie, j’me cherchais quelque chose d’autre d’aussi distrayant et informatif à écouter. Faque je suis tombée sur C’est quoi l’trip?, une web-série animée par Rosalie Bonenfant. En résumé, petit show cocasse qui traite de sujets parfois tabous, mais qui ne va définitivement pas assez en profondeur. Bon, critique à part, un des épisodes est venu piquer ma curiosité : celui concernant le ASMR.

Parce que j’avais déjà entendu parler de cette pratique-là par ma coloc. Elle disait en écouter pour s’endormir et ne pouvait désormais plus sans passer. À l’époque, cela ne m’avait pas paru particulièrement intéressant, je m’endormais aisément et je ne voulais pas me rendre dépendante de « subtils bruits environnants remixés ».

Parce que c’est un peu ça le ASMR. En fait, ce sigle se traduit de l’anglais par « réponse autonome sensorielle culminante » (Autonomous Sensory Meridian Response). D’accord, c’est vrai qu’on dirait une réponse d’un test de biologie de secondaire 3. Mais dans l’fond, c’que ça veut dire ASMR, c’est la description d’« une sensation distincte, agréable et non sexuelle de picotements ou frissons au niveau du crâne, du cuir chevelu ou des zones périphériques du corps, en réponse à un stimulus visuel, auditif, olfactif ou cognitif. » (Définition de Wikipédia, mais j’la trouvais bonne, pis c’est rendu une meilleure source qu’il y a 10 ans, non?). Par exemple, le sentiment de bien-être quand ta nièce de 7 ans veut te mettre du vernis à ongles ou les frissons dans ta colonne vertébrale quand tu entends la voix grave de Jacques Fabi (Fabi la nuit) à la radio.

À l’intérieur de vidéos ASMR, on retrouve du contenu diversifié pour stimuler notre ouïe et aussi parfois notre visuel, dont des bruits de bouche, des craquements, des tapotements, des grattements, des murmures, des jeux de lumière. Pas ou peu de musique, on t’y accueille en chuchotant et on éprouve immédiatement un sentiment semblable à celui que tu ressens lors du Savasana (la posture du cadavre que tu fais à la fin de ta séance de yoga – paisible). Plus précisément, tu peux y retrouver le tapotement de faux ongles sur un iPhone, le son de petits objets qui s’entrechoquent ou même des anecdotes doucement susurrées. C’est weird, mais pour vrai, j’avais le frisson. Un frisson agréable et reposant, une détente rassurante. Un peu comme te faire jouer dans les cheveux ou te faire lire les lignes de la main. Tu te laisses aller, confiante et encadrée dans cet alanguissement et tu pars dans une légère transe. Faut pas trop se questionner, simplement vivre le moment et apprécier.

C’est sûr, comme il y a différentes sortes de bruits, certains peuvent être plus l’fun à écouter que d’autres. J’pense entre autres aux bruits de bouche. Grande polémique quant au côté désagréable que peuvent procurer des bruits de bouche, un peu humide et collant, je peux comprendre le dégoût. Si c’est ton cas, ne choisis pas ces vidéos parce que clairement, ça va pas te détendre.

micro ordinateur tasse
Source

Ça fait juste quatre ans que cette pratique est reconnue, mais malgré la nouveauté, tu peux retrouver une panoplie de vidéos sur YouTube, même des créateurs de contenu québécois, comme Leyla Thériault. Cette dernière propose des visionnements simples qui néanmoins lui rapportent près de 1,4 million de vues. J’en ai écouté quelques-uns et j’aime bien le style, à la fois doux et intime.

Toutefois, bien que cette pratique soit assez récente, tout le monde a déjà expérimenté l’écoute de bruits enregistrés dans le but de provoquer une relaxation sans nécessairement appeler ça du ASMR. Je pense aux bruits de la nature, comme de la pluie, une rivière qui coule avec des babillements d’oiseaux. Je pense aussi au ronronnement de notre chat, qui nous calme et nous apaise. Je pense également aux vidéos de méditation dirigée ou à celles de Bob Ross, qui, avec une voix suave, calme et profonde, nous procure un sentiment d’apaisement, sans oublier le subtil bruissement de ces pinceaux balayant la toile, ajout essentiel afin de créer une ambiance sereine.

Bref, bien que je ne me déclare pas encore adepte de ces vidéos, le ASMR propose définitivement une nouvelle façon de rendre la détente accessible. Une détente un peu particulière et originale, mais le sentiment de bien-être y est décidément réel. À essayer, surtout si tu es sujet à vivre des épisodes de stress, d’anxiété ou d’insomnie!

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre