Menu

Cimetière: lieu de souvenirs et de nostalgie

Je manque d’inspiration aujourd’hui et je me sens pas au top de ma forme. C’est une journée comme ça. J’ai donc décidé de venir me poser devant la tombe de mes grands-parents. Leur parler et m’aider à trouver un peu d’inspiration pour écrire et faire passer ma mauvaise mine. Quand on y pense, c’est spécial les cimetières. Un endroit où des centaines de morts reposent en paix… Ces personnes-là, je ne les connais pas et de toute évidence, je ne les connaîtrai jamais. Ont-ils eu une belle vie? Ont-ils commis des fautes? Sont-ils morts heureux? Je l’espère. Au fond, c’est toute une société qui repose ici.

Bizarrement, j’ai toujours eu un certain malaise à me retrouver dans un cimetière. Depuis que je suis toute petite, le concept de se rassembler en famille autour d’un trou pour enterrer un humain qu’on aime m’a toujours paru étrange. En grandissant, j’ai compris que c’est une question de choix et de religion, mais quand même. Il a fallu que j’apprivoise les visites seule pour réaliser que ce n’est pas si pire, car maintenant je m’y sens mieux seule qu’accompagnée. Plus facile de penser, de s’exprimer et de pleurer.

Je me suis promenée à travers les pierre tombales. Il y en a de toutes sortes : des grandes, des petites, certaines avec des fleurs sur le dessus ou d’autres avec des petits objets significatifs comme des oiseaux. Il y a tellement de jolies citations sur chacune d’elles. Quand on prend le temps d’observer adéquatement, on réalise à quel point c’est beau. C’est vieux certes, mais c’est ce qui rend le tout encore plus émouvant.

Par contre, je réalise que ces lieux de culte et de repos sont oubliés et modifiés. Certains arbres jugés trop gros ont été coupés, certaines clôtures jugées trop vieilles ont été changées. Des pierres tombales ont été détruites, car elles ont été usées par Dame Nature au fil des ans. Il y a de moins en moins de fleurs pour faciliter l’entretien. Pourtant, c’est toute l’histoire de ce cimetière qui est là. C’est beau de moderniser, mais jusqu’à quel point? Personnellement, un vieux cimetière qui raconte une histoire m’inspire mille fois  plus que de belles clôtures neuves en acier inoxydable et des rangées bien droites et symétriques pour maximiser l’espace…

Les cimetières nous parlent, il faut juste écouter. Juste passer une petite heure ici, ça vaut plus toute la méditation que j’ai pu essayer.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre