Menu

Comment devenir plus positif.ve

Voir le verre à moitié plein n’est pas quelque chose de facile, mais ô combien bénéfique à long terme. Mais être positif.ve, c’est quoi réellement? Quelqu’un de positif n’est pas nécessairement toujours heureux. C’est plutôt une personne qui a tendance à tourner toutes les situations à son avantage afin d’en retirer tout ce qu’il y a de plus beau. C’est rendre tout propice à quelque chose de meilleur.

La loi de l’attraction

La loi de l’attraction, c’est quoi? En résumé, c’est attirer ce qu’on dégage dans l’univers. C’est faire venir à soi ce que l’on projette. Donc, si j’applique cette loi de l’attraction au positivisme, plus on l’est, plus on va l’attirer vers soi. C’est pourquoi il est gagnant d’agir de la sorte, de faire un effort afin d’être plus positif.ve et ouvert.e d’esprit. Puisqu’en fin de compte, c’est certain qu’on va faire revenir le positif à soi.

La communication

Il faut d’abord commencer par observer comment on communique dans le monde. Chaque mot que l’on prononce a un impact et, sur le long terme, peut faire la différence!

Voici des exemples de phrases que l’on devrait formuler autrement :

#1. Lorsqu’on apprend quelque chose de nouveau, on dit parfois : « Je vais me coucher moins niaseux.se, ce soir. » C’est une tournure de phrase très péjorative puisqu’on se traite d’imbécile sans le savoir. On devrait plutôt dire : « Je vais me coucher plus instruit.e ou plus intelligent.e ce soir. » De cette manière, on tourne la phrase au positif.

#2. Dire que « ce n’est pas si pire » dans une situation, revient au point de dire que la chose va mal et que c’est désagréable. Je propose de dire : « Ce n’est pas la joie. » De cette manière, on reste dans le positif et dans la joie justement. Même si la situation est négative, utiliser cette expression veut effectivement dire que la situation n’est pas joyeuse, mais qu’on laisse la porte ouverte au fait qu’elle pourrait le devenir. Le fait de dire que la situation n’est pas si pire ne permet aucune ouverture au positif puisqu’on reste dans ce qu’il pourrait arriver de plus malheureux, « de pire ».

#3. Quand quelqu’un demande si ça va et qu’on répond : « À part ce qui ne va pas, tout va bien! », ça insinue que dans notre vie, il y a beaucoup de choses qui ne vont pas bien. C’est se renvoyer du mépris vers soi-même. Au lieu de mentionner que la vie va mal, on devrait dire : « Ça n’arrête pas de bien aller. » De cette façon, on attire le positif vers soi puisqu’on envoie dans l’univers que ça va bien aller.

Il existe plusieurs autres exemples de mots et de formulations de phrases qu’on utilise couramment de manière négative. Il suffit de ralentir et d’observer pour se rendre compte qu’on peut améliorer notre façon de communiquer de manière significative.

La pensée positive

Être plus positif.ve, ce n’est pas seulement dans la communication, c’est autant dans l’action que dans la pensée!

La fameuse pensée positive. Comment la conserver sur le long terme? Parce que je le sais bien, nous avons tous déjà pris comme résolution d’être plus positif.ve. Mais qui l’a tenue plus que quelques semaines? Certes, souvent, nos vieilles habitudes refont surface assez rapidement. Comment ancrer cette pratique dans notre esprit? Tout simple, il faut l’entraîner. Il faut actionner nos méninges et la stimuler. La pensée positive, c’est s’entraîner à tourner tous genres de situations en expériences positives. C’est s’entourer de gens, d’idées, qui permettent à notre cerveau de se mettre en état d’amélioration. C’est avoir une bonne image de soi et viser le succès. Nous sommes ici pour évoluer, et l’évolution c’est tous les jours. Donc, pour ancrer la pensée positive, il faut travailler sur soi-même un peu chaque jour. Il n’existe pas de solution miracle, de cure instantanée, c’est plutôt un travail de longue haleine où chaque petit geste compte, et où chaque expérience est favorable.

Plus on agira positivement, plus le monde autour sera beau et doux, et plus les gens auront tendance à suivre le mouvement. Finalement, lorsqu’on envoie de bonnes vibrations dans l’univers, plus les vibrations qui nous reviennent sont bonnes, car notre manière de penser s’élève bien au-dessus des mauvaises vibrations.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre