Menu

Je veux que tu t’aimes

Quand tu te regardes dans le miroir, qu’est-ce que tu vois? Remarques-tu ton beau sourire, tes yeux chaleureux, tes bras réconfortants? Pourtant, tu devrais.

Source

L’été arrive à grands pas et partout, les gens veulent te vendre leur recette miracle pour que tu puisses avoir une belle shape de plage. Tout d’abord, c’est quoi, une « shape de plage »? Est-ce qu’il faut vraiment avoir le ventre plat, les fesses bombées, les cuisses qui ne se touchent pas, ne pas avoir de petit gras de bingo sous les bras et surtout, pas de petit double menton qui se pointe à l’horizon? Et il ne faut pas oublier les gros seins, mais ils ne doivent pas être « pendants » non plus.

Sur Facebook, Instagram et partout ailleurs, les gens vous vendent des diètes, des programmes d’entraînement magiques qui vous feront brûler ces calories en trop pour accéder à ce supposé idéal corporel.

Peut-on parler des troubles alimentaires? Les images de shape de plage aident-elles ceux et celles qui en souffrent (ou même quiconque!) à se sentir mieux dans leur peau?

Si l’alimentation peut être la source de troubles, l’obsession du corps parfait par divers moyens est aussi un problème. La personne qui s’entraine deux fois par jour, qui calcule tous ses repas, qui refuse toutes les invitations de peur de manger un tant soit peu plus calorique, ça aussi, c’est un problème. Elle aussi, a besoin d’aide. Pourtant, on n’en parle pas.

Peut-on simplement s’aimer telle que l’on est? Ton petit bourrelet, tes fesses rondes mais molles, tes petits seins, ta fossette quand tu souris, font de toi qui tu es. Tu es belle et unique. Parfaitement imparfaite. Pas besoin de ces recettes magiques pour changer.

Oui, c’est important d’avoir un mode de vie sain. Oui, il faut manger ses fruits et légumes, boire suffisamment d’eau, parfois prendre un supplément pour nous aider à digérer, un petit boost pour aider nos muscles à récupérer après l’entraînement ou même des vitamines au besoin. Tant que ça ne devienne pas une obsession, mais un plaisir. Que ces protéines après l’entraînement et ces salades sur l’heure du dîner te procurent du plaisir, et qu’elles ne soient pas ton unique alimentation de la journée.

Tout est une question d’équilibre. Un verre de vin la fin de semaine, un cappuccino glacé du Tim lorsque tu pars en roadtrip, du popcorn au cinéma… Ça ne te tuera pas. Tu ne dois pas te sentir coupable de ce que tu ingères, mais l’apprécier. Ton corps a besoin de nutriments. Ta tête et tes papilles ont besoin de plaisir. Trop, c’est comme pas assez…

Alors, arrête de culpabiliser. Arrête de vouloir être cette fille sur Instagram parfaitement refaite ou ce gars tellement découpé que l’on pourrait râper du fromage sur ses abdos.

Commence par t’aimer telle que tu es. Essaie de ne pas te culpabiliser. Et surtout, apprends à te trouver belle.

Alors, regarde-toi dans le miroir et vois comme tu es belle. Remarque ton beau sourire, tes yeux chaleureux et ton regard réconfortant. Que vois-tu d’autre?

Source

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre