Menu

Et si on essayait pour vrai?

Le soleil n’était pas présent ce matin-là.
Les oiseaux silencieux.
Pas d’odeur de café pour envahir la maison.
C’était une belle journée.
Ce doit être la bonne compagnie.

Cinq heures de sommeil.
Une bouteille de vodka vide.
Des coups de marteau dans ma tête.
C’était une belle journée.
Ce doit être la bonne compagnie.

Rien d’extraordinaire, juste un magnifique ordinaire.
Rien à faire. Du temps pour penser.
À peine debout depuis une heure que l’idée arrive de retourner me coucher.
Retrouver ton odeur encore imprégnée.
C’était une belle journée.
Ce doit être la bonne compagnie.

J’ai beaucoup appris des ruptures et des artifices.
Des grugeurs d’énergie, des faiseurs de magie.
De ceux qui s’absentent par leur présence.
Qui se présente sans trop comprendre.
C’était vraiment une belle journée.

La maladie, le deuil et toutes ces horreurs.
Les sympathies senties, les consolations apaisantes,
La fiabilité d’un futur meilleur.
Aussi fiable qu’une tendance quatorze jours que tu rafraîchis une fois à l’heure.

Stimule mon intellectuel et mon cœur sera à toi.
Pas mal plus qu’un « T’es beau » que t’as sûrement répété à tout vent déjà.
As-tu déjà aimé pour que chaque fois que ça coince, vouloir t’en aller ?
C’était une belle journée.
Avec tous ses défauts et ses travers.

Et si on essayait ?
Essayait pour vrai.
Comprendre ce qui fait vibrer l’autre, ce qui le trouble.
Raconter ses démons, voir qu’il y en avait un pour chaque journée passée.
C’était une belle journée. Une comme il y en a rarement eue.
Le noir peut être beau dans des allures de vrai.

Et si on le réalisait ?
Ce ne serait peut-être pas parfait.
Ce ne serait probablement pas unique.
Encore moins idéal.
Mais ce serait nous, le vrai nous. Pour une fois.
Réfléchis-y, quelque chose changera peut-être cette nuit.
Peu importe, je t’attendrai toute une vie.

J’espère maintenant m’endormir et me réveiller sans souvenirs.
Pour oublier ce que j’ai fait.
J’aurais espéré savoir comment tenir les promesses que je t’ai faites.
C’était une belle journée.
Vois-tu, je me rappelle que c’était une belle journée.
Ce devait être la bonne compagnie, celle que j’avais, mais que j’ai laissée aller…

Source: Pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre