Menu

Indécision

On a tous déjà été devant un dilemme où on devait faire un choix. Un choix aussi simple que ce que l’on mangera pour souper ou plus complexe, comme : qu’est-ce que je veux faire comme métier ?

Je trouve ça dur de prendre des décisions dans le monde dans lequel on vit en ce moment. C’est difficile parce qu’on a tellement de choix et que nous ne sommes presque jamais certains d’avoir fait le bon. On est dans un monde où il y a énormément de possibilités, où on a pris la mauvaise habitude d’utiliser et de jeter au lieu de réparer et d’essayer jusqu’au bout.

On a peur de rester sur notre faim et de devoir refaire un choix. D’être insatisfait et ne pas vivre la vie épanouie tant espérée.

Et quand tu es devant ton choix, tu ne bouges pas. Tu restes figée de longues minutes ou heures devant ton choix de sauce ou face à ta relation. Mais ta tête spin à 100 milles à l’heure. L’overthinking, tu connais ? Et bien, c’est ça qui arrive.

En tout cas, dans mon cas, quand je me retrouve devant un choix à faire, peu importe le degré d’intensité, je vais analyser chaque situation possible en long et en large, même s’il y en a 10.

J’ai envie de quoi ?

Combien de temps ça va me prendre ?

Est-ce que je vais vraiment aimer ça ?

Est-ce que je vais perdre mon temps ?

Est-ce qu’il y a mieux ailleurs ?

Cette dernière question… C’est un joker. Car oui, il y aura toujours mieux dans la vie, mais tu dois trouver le mieux pour toi. Après ça, tes décisions se prendront plus facilement.

Quand on se pose trop de questions comme ça, c’est qu’on ne se connaît pas vraiment. On ne sait pas trop ce qu’on aime, ce qui vient nous chercher, ce qui nous motive réellement. Donc là, devant ton dilemme, tu te mets à douter et tu n’avances pas.

Il y a quand même du bon à douter, car ça permet de visualiser chaque option et chaque avantage et conséquence liés à celle-ci. Car il y aura toujours une conséquence aux décisions que l’on prend et ce n’est pas nécessairement à négatif.

Apprends à te connaître plus en profondeur. Soit attentive aux moments, aux gens qui t’allument plus que les autres. Inspire-toi de ça pour tes futurs choix. Apprendre à se connaître, c’est bâtir son estime de soi, assumer ses valeurs et ses convictions. Accepter qui on est.

Avant de prendre une décision, assure-toi d’avoir toutes les informations dont tu as besoin pour qu’il y ait le moins de mauvaises surprises possible. Et prends le temps nécessaire.

Dans la vie, il n’y a rien de permanent, tout est temporaire. Alors si tu crois avoir fait une erreur, ne te tape pas sur la tête et change ce qui ne va pas. C’est toi qui contrôles ta vie, après tout.

Moi, je crois que dans la vie, il n’y a pas d’échecs, mais bien plein d’essais. Ce n’est pas parce que tu as déménagé loin de chez toi pour avoir une job et que finalement ça ne marche pas que tu as échoué. Regarde plutôt autour et trouve ce qui se cache et que tu n’as pas vu. Encore là, il n’arrive jamais rien pour rien. Soit juste assez ouverte pour le remarquer et l’accepter.

Et puis, les décisions spontanées peuvent être aussi les plus mémorables.

Quelle a été ta meilleure décision à vie ?

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre