Menu

Du bonheur à grands coups d’été dans le coeur

T’es-tu vu ? T’es-tu entendu ?

Sens-tu comment tu sembles mieux et plus heureux lorsque la chaleur de l’été est là ? Surtout lorsque cette chaleur-là se pointe le bout du nez en mai, le bonheur estival nous semble tous plus long. Pis si ça se trouve, juillet, août pis septembre ne nous décevront peut-être pas eux non plus.

Regarder dehors en s’ouvrant les yeux le matin et voir cette lumière se transformer tranquillement pour le mieux à partir de 4 h 30. Le décor qui passe du rose au jaune en passant par le rouge nous rappelle qu’on est à la période de l’année où tout est plus simple, plus beau et plus gai.

Tu te surprends toi-même parfois à sourire pour un rien. Même si tu vis une mauvaise passe, mais que le simple geste de sortir à l’extérieur te procure cette jolie sensation de chaleur sur ta peau, ben, y m’semble que cette passe-là passe mieux pis que t’as l’cœur quand même plus moelleux.

On l’a eu tough depuis quelques mois déjà. On se sent même mal de dire que ça va bien aller ou que ça a bien été juste à penser à toutes ces personnes décédées ou à leurs proches qui se retrouveront bientôt à leur rassemblement familial avec une personne en moins.

Restons positifs et disons que ça va mieux.

Tout en restant prudents, on peut maintenant se rassembler à un léger degré. Les enfants peuvent enfin recommencer à être des enfants et les parents à moins devoir jouer les parents. Y’en auront profité, de ces heures d’écran supplémentaires à l’intérieur, à mesure que les restrictions augmentaient à l’extérieur. Ils ont enfin pu revoir leurs amis à l’école et dans les garderies.

La vie commence de plus en plus à ressembler au temps où on ne se rendait pas compte comment on était chanceux. Au fond, c’est peut-être ça, le bonheur, l’apprécier davantage lorsqu’on l’a perdu. Pas qu’on l’aimait pas lorsqu’il était là, mais juste se rappeler comment on était bien à ce moment.

Pis depuis peu, le printemps a fait place à l’été. Faque profite au maximum de tout ce qu’il te donnera. Chante sous le soleil, danse sous la pluie et dors lorsque ce sera l’orage. Puis, au retour du beau temps, tu comprendras davantage ce que ce sera d’apprécier davantage les beaux moments, car ça dure pas longtemps. Un jour, ce sera l’hiver.

Donc, au fond, là, peu importe la période de l’année dans laquelle on est, juste t’assurer que ton sac de bonheur est plus pesant que ton sac de malheur pis ça devrait bien aller. Sinon, organise-toi, fais ce que dois pis remplis-le. Celui des deux qui te rend le plus heureux, t’sais, celui avec un cœur…

Source: Pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre