Menu

Non, j’le sais pas

Je sais pas ce que je veux faire plus tard. Je sais même pas si je suis dans le bon domaine d’études. On me pose des questions sur mon futur métier, mais y’a tellement pas d’opportunités d’emplois que je vais accepter la première offre qui me sera proposée. Dans quelle ville je veux aller? J’le sais pas. Encore une fois, s’il faut que je déménage à l’autre bout de la province parce que c’est là qu’on va me proposer un job, je vais y aller sans hésiter. C’est mon avenir, je cracherai pas dessus, surtout que j’ai rien qui me retienne réellement dans ma p’tite ville natale. Je sais pas si je vais être bien là-bas ou si je vais vouloir me trouver autre chose, mais je vais au moins essayer.

Je sais pas si je veux des enfants. Je sais pas si je veux élever des versions minuscules de moi-même avec des aussi gros caractères de cochon (oups!). Je sais pas si je veux qu’ils vivent dans un monde où les gens ne sont même pas capables de respecter les flèches de circulation à sens unique sur le sol de l’épicerie en pleine pandémie mondiale. Je sais pas si je veux qu’ils vivent dans un environnement pollué où trop peu de gens ne font pas attention à leur surconsommation et à leurs déchets qu’ils jettent partout dans les rues. Je sais pas si je veux sacrifier toute une partie de ma vie pour les élever. Mais en même temps, j’essaie déjà de leur trouver des noms, je fais des listes de ce que j’aime, sans même avoir de copain. Je m’imagine passer de bons moments avec eux, mais je m’imagine aussi le pire, parce que je sais que c’est dur et que des crises, il va en avoir des centaines. Posez-moi pas la question : j’le sais pas. Pis même si j’y pense, ça va dépendre de mon chum rendu là.

Je sais pas quelle relation je veux, ni ce dont j’ai besoin. Je sais pas si je veux une relation stable ou une relation simple. Parce que les deux ne vont pas toujours ensemble, malheureusement. J’arrête pas de swiper, mais dès que quelqu’un m’écrit, je trouve une raison de choker. Pis quand c’est le contraire pis que c’est moi qui se fait poser un lapin, je suis fâchée alors que je fais la même affaire. Je pense juste que je veux que ça se fasse naturellement et qu’on n’ait pas à se casser la tête pour tomber en amour. C’est dur se trouver quelqu’un quand tu sais pas tu vas être où dans deux ans et quel travail tu vas faire. En fait, je sais même pas si je suis mieux seule ou en couple. Les deux viennent avec des avantages, mais aussi des inconvénients. Et je sais pas si je suis prête à dealer avec les inconvénients du couple. Quand je suis toute seule, y’a juste moi qui a à gérer ma mauvaise humeur et les désavantages, ça n’affecte personne d’autre; alors qu’en couple, c’est différent. Je suis bien, mais je ne dirais pas non à des soirées collées. Je sais pas.

Je sais pas si la personne que je deviens est celle que je veux vraiment être. Je sais pas si je réussis ma vie ou si je suis en train de tout gâcher. Je sais pas si je devrais plus me mêler socialement ou si faire plus de partys va déranger mes études plus qu’autre chose. Je sais pas si j’ai envie d’essayer de nouvelles expériences ou si je veux rester dans mon petit cocon douillet quotidien. Je m’imagine à 30 ans et je vois un gros blanc, un gros vide.

Je sais pas si je préférerais être végétarienne.

Je sais pas si je suis plus indépendante que dépendante.

Je sais pas si j’aime mon corps à 100%.

Je sais pas si je suis prête à vivre seule.

Je sais pas si je suis heureuse comme je devrais l’être.

Arrête de me poser des questions. J’le sais pas.

Mais je sais que la vie m’amènera, vous amènera, à la bonne place lorsque le temps sera venu. La route est parfois sinueuse, mais tenez bon.

Source : Unsplash

2 thoughts on “Non, j’le sais pas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre