Menu

Être sur son X

Ça y est, j’ai enfin eu mes 25 ans. Je dis enfin parce que j’avais particulièrement hâte d’atteindre le quart de siècle. J’ai toujours eu l’impression que je deviendrais une adulte. C’est drôle à dire, mais les 6 dernières années ont passé tellement vite que j’oubliais parfois ne plus être une cégépienne en quête d’amour et de liberté.

Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours accordé une importance aux anniversaires. Le mien, mais ceux des autres aussi. C’est bien de le faire, mais j’étais un peu trop dans l’abus (parler de ma fête 1 million de fois, compter les jours, faire des gros partys, etc.) Je vivais comme un échec le fait de ne pas avoir de fête. Par contre, cette année, j’ai senti un genre de déclic. Je n’avais pas hâte de la célébrer comme les autres années. J’ai passé une journée ordinaire au bureau en oubliant même que c’était le jour J. J’ai eu un repas en famille, simple et si parfait. Je n’avais rien besoin de plus que d’avoir mes proches devant un bon repas. Je me suis couchée à 20h00 parce que j’étais claquée de ma journée de travail. Du jamais vu (considérant qu’avant c’était la déprime rendu à minuit quand ce n’était plus ma journée)!!

Bizarrement, un changement s’est produit en moi. C’est clairement psychologique je sais. J’ai l’impression d’être une autre personne et sans le faire exprès. Au travail, en tant que blonde et en tant que mère, je me surpasse. Grande anxieuse de base, j’ai été faire mon tout premier don de sang toute seule et sans repère. J’étais tellement fière de moi, d’avoir donné du sang oui, mais encore plus de l’avoir fait sans l’influence ou l’aide de personne.

J’ai donc tellement l’impression qu’il y a une coupure entre la moi d’avant et la moi d’aujourd’hui, pis c’est bin correct. C’était plus que le temps que j’accorde moins d’importance à certaines choses et que j’en accorde plus à ce qui compte vraiment; mon fils, mon homme, ma famille et surtout à moi. J’ai trop souvent mis plus de temps dans la vie des autres que dans la mienne. J’ai pris des chemins qui ne m’étaient pas destinés, tellement souvent.

Aujourd’hui, je suis clairement sur mon X. J’ai enfin trouvé mon emploi de vie, avec un bon salaire et de bonnes conditions. Un travail passionnant pour moi qui me pousse à découvrir une autre perception de la vie et de son importance. Je suis en couple depuis maintenant 8 ans avec l’homme de ma vie et tout est tellement simple ensemble. C’est doux et sans chichi. Pis notre petit boy de 3 ans s’épanoui de jour en jour auprès de nous. C’est nous trois contre le reste du monde.

Dans les deux dernières années, j’ai fait une dépression et une tentative de suicide. J’ai tout lâché : ma job, mon mari, ma ville et je suis partie. J’ai eu besoin de temps pour me soigner, pour savoir qui j’étais et qui je voulais être. Alors, après tout ce que j’ai traversé, mon 25 ans est plus que significatif et le fait d’être sur mon X me comble de bonheur. Je n’aurais pas pu rêver mieux. Par contre, je ne m’imaginais pas une si belle conclusion quand j’étais au fond du gouffre, dans le noir total. Si en ce moment la vie te semble plus rough, je te jure que ça va aller mieux. Je te jure que tu vas arriver à voir de la lumière. Pis je te jure, qu’un jour tu seras fier.ère de toi et de qui tu es devenu.e. Pour ma part, mes échecs m’ont fait grandir beaucoup plus que mes victoires et je ne me le cache pas. C’est mon histoire pis je ne veux jamais l’oublier.

Cheers à mes 25 prochaines années.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre