Menu

Le cyclotourisme, plus accessible que jamais

En voyage et dans tous les pays du monde, on en voit de toutes les couleurs : des gens qui prennent le large et qui se laissent porter par le vent, le courant et la puissance de leurs jambes. Vous pouvez le faire en Chine, en Autriche, au Costa Rica, en Équateur ou au Turkménistan, même, mais ce qui m’intéresse aujourd’hui, c’est notre beau Québec.

Vous allez sûrement me dire « Ben voyons, Claudie, tu veux que je fasse du vélo ? Je ne suis pas une professionnelle de ce véhicule sur roues, je ne pourrai jamais ! »

Eh bien, toi, oui toi, personne qui doute de moi, je t’assure que c’est possible. Si voyager en vélo t’intéresse et t’intrigue, c’est possible — il faut juste y mettre un petit effort. Le sentiment d’accomplissement et de plénitude est réellement unique et en vaut la peine.

Le cyclotourisme entre dans la grande famille des voyages alternatifs. De cette manière, nous pouvons nous évader et explorer librement, autonomes et indépendants des transports en commun et sans aucune machine mécanique.

Le grand avantage que le voyage en vélo a, c’est la simplicité et la légèreté du voyage. Lorsqu’on se déplace en voiture, nous avons tendance à apporter plus d’objets qui seront probablement inutiles au voyage. En vélo, ça nous force à être les plus minimalistes possible et à nous départir du superflu.

Comme le cyclotourisme nécessite une bonne forme physique et beaucoup d’organisation, c’est mieux de commencer mollo et de faire des sorties en vélo un peu partout au Québec, ce qui vous permettra de vous adapter.

Mes suggestions : l’Île d’Orléans, le parc des Îles-de-Boucherville, les routes sinueuses des Laurentides, le P’tit Train du Nord, la Véloroute des bleuets, la route de Kamouraska jusqu’au Bic, les Cantons-de-l’Est… et la liste continue. Je vous conseille de bien magasiner votre trajet en vélo selon vos envies, le temps que vous avez et votre niveau d’expérience. Les paysages seront à couper le souffle !

Le cyclotourisme n’est pas nouveau au Québec et plusieurs en profitent pour voyager à leur propre rythme afin de bien découvrir une région ou une ville, d’être en plein air tout en faisant du sport. Sans oublier que c’est écologique. Un vélo n’a besoin que d’un peu de vigueur de nos muscles de jambes et de motivation.

Et maintenant, une grande variété de matériel est disponible pour ceux qui font de longs trajets à vélo : des combines confortables, des souliers adaptés, des gadgets et des accessoires à vélo qui maximisent l’espace, et même des « vélos couchés » (allez googler !). Vous n’avez pas totalement besoin de matériel dernier cri, mais une préparation adéquate est primordiale. Je vous conseille de vous procurer une bonne combine pour protéger vos foufounes (et si vous voyagez pendant plusieurs jours, plus qu’une) et d’équiper votre vélo pour qu’il soit prêt à toute éventualité.

Il n’y a pas de meilleur moment pour essayer le cyclotourisme que le moment présent. Partons à l’aventure !

Par Claudie Arseneault

Source: Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre