Menu

4 règles d’or pour des vacances au ralenti

Chaque année, je planifie mes vacances à coups de voyages remplis d’activités qui s’enchaînent les unes après les autres et je retourne au bureau à bout de souffle. La pandémie nous obligeant à annuler nos projets de voyage, l’été 2020 est le moment parfait pour prendre ça plus tranquille. Faire des activités et des petites escapades au Québec? Oui! Courir partout pour essayer d’en profiter au maximum et ne pas avoir le temps de savourer? Non! Voici 4 règles d’or pour pleinement VIVRE tes vacances ou tes journées de congé. 

#1. Pas de plans, pas de problème!

Ne pas avoir de plans pour ses vacances peut sembler déprimant. Mais ça peut au contraire être synonyme de liberté totale. Un truc pour trouver le juste équilibre entre ne rien faire et s’épuiser est de prévoir des activités que tu as réellement envie de faire et de te garder des journées libres entre chacune d’elles. Ce serait dommage de passer à côté d’un projet de camping parce que tu t’es pris trop tard pour réserver un terrain. Mais ce serait encore plus dommage de remplir ton agenda de sorties et de ne pas te laisser de marge de manœuvre. Ça viendrait tout simplement annuler le sentiment de liberté que procurent normalement des vacances. 

Crois-moi, il n’y a rien de mieux que les journées go with the flow. Les journées sans cadran dans lesquelles tu décides d’occuper ton temps selon ton énergie du moment. C’est souvent pendant ces journées qu’arrivent les plus belles découvertes, car tu es ouverte aux opportunités qui se présentent au fur et à mesure que la journée avance. En manque d’inspiration? Dresse la liste des choses que tu aimerais faire et pige au hasard le moment venu. Attention à ne pas faire de cette liste une to-do list. Un peu comme en voyage, on peut cibler des activités intéressantes, mais on choisit ce qu’on a envie de faire le moment venu. Trop planifier tue l’exploration! Ça s’applique super bien même lorsqu’on a juste une journée de congé.

#2. Pas besoin d’aller loin pour s’évader

Voyager dans sa propre ville, revisiter les lieux qu’on connaît avec de nouveaux yeux, faire un détour par la ruelle verte, essayer un nouveau bar laitier… Ça ne prend pas grand-chose pour ajouter un sentiment d’évasion à son quotidien. Voyager, c’est merveilleux. As-tu déjà pris le temps de visiter ton coin de pays? Sérieux, il y en a des belles choses chez nous, il suffit de prendre le temps de les voir. La pleine conscience, être présent ici et maintenant aide à adopter cette perspective. Il n’y a rien qui me rende plus heureuse que pouvoir me réfugier dans des sentiers cachés du Mont-Royal, à deux pas de chez moi.  Ce n’est pas la jungle du Nicaragua ou la forêt silencieuse de l’Abitibi, mais le sentiment de connexion avec la nature est le même. Il suffit d’avoir le mindset et de choisir les chemins les moins fréquentés…

#3. La farniente sans culpabilité

Les vacances, c’est LE moment pour te permettre de ne rien faire sans culpabilité. Offre-toi ce cadeau de ne rien faire au moins une journée. Cela ne veut pas dire de littéralement ne rien faire, mais de ne pas t’obliger à réaliser quelque chose de constructif. Tu peux jouer aux Sims, regarder une série ou danser dans ton salon si c’est ce dont tu as besoin pour décompresser.

Il n’est pas rare qu’on tombe malade au début de nos vacances. C’est tout simplement parce que la pression tombe et que notre corps se permet enfin de vivre ce qu’il a à vivre. Si la fatigue s’empare de toi : de grâce, laisse-toi ce moment de répit. Tu n’en seras que plus en forme le lendemain (ou pas). Repose-toi le temps qu’il faut pour reprendre des forces. Sinon quand le feras-tu ?

#4. Mets tes limites

Si les vacances d’été sont généralement moins lourdes en obligations familiales que le temps des fêtes, il n’est pas rare d’entendre des phrases telles que « je dois aller voir ma famille », « je dois conduire 300 km pour visiter mon amie d’enfance » ou encore « je dois rénover la cuisine ». Tout d’abord, remplacer les « il faut que » et les « je dois » par « je veux » ou « j’ai envie de » aide à rendre les choses plus agréables. Ensuite, si vraiment tu n’as pas envie de faire quelque chose, de voir une personne, de faire de longs déplacements, de dépenser tes sous : mets tes limites et dis non. Ce sont tes vacances. Tu as le droit d’en disposer comme tu le souhaites.

Sur ce, je te souhaite un été slow, rempli de beaux moments pleinement vécus!

Source : Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre