Menu

L’amitié à distance, c’est possible?

fille balancoire sac
Source

Bien qu’elle n’ait jamais vraiment cru en l’amour à distance, elle refuse de mettre l’amitié dans le même bateau. D’abord, parce que l’amitié est plus souple, elle peut se permettre des vacances sans en altérer la sincérité et elle peut nous surprendre avec sa proximité, même si elle se retrouve en région éloignée. Elle a envie d’y croire, d’essayer, de parler d’amitié vraie, solide et authentique alors qu’elle n’est même pas vraiment sûre de l’avoir déjà expérimentée.

L’amitié est cette notion un peu absurde, d’un lien, d’une affection particulière pour une personne, comme un frère ou une sœur. C’est beau pis essentiel, mais est-ce assez fort pour surmonter tous les bouleversements d’une vie?

Souvent, comme pour bien des jeunes de son âge, les amies, c’étaient « à la vie, à la mort », plus important que beaucoup, plus que la famille à certains moments de sa vie. Loyauté, partage, sincérité, elle revendiquait ce lien, l’idolâtrait, le vénérait et se construisait grâce à lui. Elle lui accordait une importance absolue, irrévocable. « Mes amies, c’est toute ma vie », elle disait, en portant fièrement ses huit colliers « BFF ».

Un moment donné, elle vieillit. Pis c’est pu du tout la même game : il y a celles qui retournent dans leur coin de pays, celles qui ont déjà beaucoup d’amis, celles qui projettent des voyages, celles qui ont besoin d’avancer seules, celles qui partent étudier ou travailler ailleurs, celles qui fondent une famille, celles qui ont un nouveau chum ou celles qui déménagent. Les fameux « quand tu passeras dans l’coin, on ira prendre un verre » s’espacent, elle ne sait plus si elle doit relancer pour une énième fois, abandonner cette relation qui, jadis, lui était chère, ou bien y mettre un ultimatum.

couple fille jaune
Source

Entre temps, nouvelles amies, le lien se recréé, devient aussi fort, inébranlable. Elle oublie ou accepte de laisser partir les autres. Mais la même histoire recommence; elles quittent, s’envolent pour vivre moins ou plus, mais ailleurs. Loin de sa réalité. Évidemment, le besoin d’avoir cette proximité avec une personne la pousse à retomber dans le même pattern, le même cycle infini de recherche d’amies.

Elle vieillit encore, pis, sans s’en rendre compte, c’est elle qui voyage, elle qui se fait un nouveau chum, elle qui déménage. Elle ne reste plus en place, elle s’éloigne.

Elle voudrait rassurer celles qui restent, leur dire qu’elle reviendra souvent « prendre ce verre et rattraper le temps perdu », elle voudrait y croire pour vrai, elle a besoin d’y croire, elle n’est pas prête à mettre fin à toutes ces amitiés. Elle sait que les plus fortes resteront, malgré tout, malgré la distance, mais ce sera différent. Elle qui avait tant critiqué les fuyardes, les vagabondes, celles qui quittaient le bateau sans remords, la voilà maintenant parmi les rebelles, parmi celles qui se choisissent au-delà de leurs amies.

Des amies de cœur, des best friend forever, des folles, des l’fun, des pas chanceuses, des intenses, des loyales, des âmes sœurs, elle a de la difficulté à accepter de les laisser partir, celles-là. La vie avance vite, prend de la vitesse à chaque année, impossible de ralentir, impossible de se retenir, de toutes rester dans la même direction. Elle doit accepter qu’elles se recroiseront, plus tard, peut-être, lorsque leurs priorités seront alignées. Elle sait, au fond, que les vraies attendront.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre