Menu

Se perdre de vue

plage silhouette
Source: Burst

Je me sens dans un tourbillon de tout plein de choses et de rien en même temps. J’essaie d’y voir plus clair et de comprendre ce qui se passe, mais c’est dur de voir plus loin quand le brouillard est épais. Heureusement, il finit par tomber. Je suis certaine de ne pas être la seule à vivre ça en ce moment.

Je suis comme tombée dans un trou noir. Un endroit dit confortable où on ne voit pas d’issue, mais où on se dit ce n’est pas si grave et qu’on pourrait s’y endormir quand même. L’endroit n’est pas épeurant ni trop désagréable. Par contre, on sait au fond de soi que ce n’est pas notre place ici. On n’est pas 100 % soi-même dans ce décor, il manque nos couleurs.

Je suis une fille de 1001 projets, d’enthousiasme, de plaisir et de belles valeurs. Je suis la première à prôner le fait d’avoir une vie épanouie et à son image. L’importance d’accomplir ses rêves, d’aller plus loin que ce qu’on croit possible et de devenir des meilleures personnes en ayant des valeurs essentielles et une vie pleine de soleil.

Et là, je me suis laissée aspirer.

Je vous parle en toute honnêteté. On a tous des passes comme celle-ci. Heureusement, tout est temporaire et une fois que tu l’as compris, tu peux bouger.

C’est peut-être une excuse, mais la COVID et tout ce qui vient avec est une forme de trou noir. On est conditionnés et restreints dans ce qu’on peut faire et ça nous freine.

Tu te crées des projets et à un moment donné, il se passe quelque chose (genre la COVID). Ça met sur pause tout ce que tu avais en tête. Donc là, tu te dis que ce n’est pas si grave, que tu restes positive et que tu vas continuer tes projets quand même dans la mesure du possible, même si pour les concrétiser complètement, il faudra attendre.

Tu es de bonne foi, mais ce qui arrive en réalité, c’est juste la routine plate et sans saveur. Un genre de pilote automatique. T’es perdue, tu n’as plus de fun, tu te remets encore en question. Tu te demandes qui tu es et ce qu’il faudrait que tu changes pour que ça aille mieux. Comment les autres continuent à être épanouis dans leur vie, à garder leur motivation.

Le danger, c’est quand ton état temporaire devient permanent. Tu laisses ta vie passer devant toi et ça te fait presque ni chaud ni froid. Quand normalement, tu as cette urgence de vivre et le discours qu’on n’a qu’une vie, qu’il faut la vivre comme s’il n’y avait pas de lendemain.

Je suis une fille de système D (débrouillardise) et là, j’ai plus de passes où je suis éteinte qu’allumée. C’est vraiment démoralisant comme texte, désolé ! Mais je suis une personne vraie et sur les réseaux sociaux, on montre la plupart du temps juste le bon côté, tandis qu’en réalité, la vie n’est pas toujours rose. Le plus souvent possible, elle peut l’être, mais ce serait faux de dire qu’il n’y a pas de downs. Ne vous inquiétez pas, je suis loin de la dépression, c’est juste une autre « crise » existentielle ! Haha !

En ce moment, j’ai le syndrome de la page blanche, mais pour ma vie. Je me connais, je sais ce qui m’allume, mais je manque de motivation quand même. On se parle, toi pis moi, c’est quoi tes trucs ? Quand t’es passé par là, t’as fait quoi ?

J’en ai quelques-uns :

–      Écoute des podcasts sur ce qui t’intéresse

–      Vois des amis

–      Suis des formations en ligne

–      Écoute de la musique

–      Fais de la musique

–      Apprends quelque chose de nouveau

–      Ne te mets pas trop de pression

–      Respecte-toi et vis selon tes choix et valeurs.

Je me parle à moi, mais je te parle à toi aussi.

On est maître de notre vie et même si on a des contraintes extérieures hors de notre contrôle, c’est nous qui décidons comment on gère notre réaction. On doit être créatifs pour continuer nos passions même dans ce contexte-là. On est capables et une de mes motivations, c’est que je ne veux pas être une de ces personnes qui à 75 ans se dit : « J’aurais dû ». Ça me fait trop peur et la vie, c’est maintenant.

Merci de m’avoir écouté et j’espère que si tu vis une situation semblable, j’ai pu t’aider à mettre des mots dessus. Maintenant, on se relève et on inspire. On reprend les choses en mains et ça va bien aller.

Plein d’amour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre