Menu

Regarde-toi à travers mes yeux

oeil couleurs
Source: Pixabay

Alors que je m’apprête à écrire les mots qui suivront, j’ai quelqu’un de particulier en tête, mais il n’est pas le seul qui a chaviré et qui peine à ne pas se noyer, alors j’aimerais te dire à toi aussi que…

J’le sais qu’t’es perdu,
mais j’voudrais que tu puisses te regarder à travers mes yeux pour une fois.

Seulement quelques instants, juste assez longtemps pour que tu voies à quel point tu es beau. Et là, j’te parle pas vraiment de ta shape ou des traits de ton visage, ça c’est juste un plus dans la vie. Ce dont je te parle, c’est des vraies affaires, celles qui comptent vraiment ! Ta personnalité pleine de qualités, tes belles valeurs bien ancrées et tout ce qu’il y a de plus positif chez toi qui as tendance à vouloir disparaître avec ton sourire dernièrement.

À toi qui te sens perdu et qui n’arrives pas à retrouver ton équilibre dans les torrents de la vie qui te brasse, souviens-toi que tu as tout pour être heureux à nouveau. Regarde à travers mes yeux et tu le verras toi aussi.

J’aimerais tellement que tu voies ce que moi je vois en toi. Ce que moi je vois quand je te regarde. Que tu sois capable de voir à quel point tu as encore de la valeur. Et ça me pince le cœur chaque fois que je t’entends te rabaisser. Si tu savais à quel point…

Ça me fait tellement de peine de te savoir incapable de reprendre le cours de ta vie. J’te jure une chose, tu es quelqu’un de foncièrement bon et tu ne mérites pas toute cette souffrance qui te brûle chaque atome du corps.

Tu es de loin l’une des plus belles personnes que j’ai eu la chance de croiser sur ma route et tu ne t’en rends tout simplement pas compte. Alors, même si tu ne veux plus que je me retrouve près de toi pour, j’en déduis, ne pas te voir comme ça, même si tu me repousses encore et encore, même si tu veux m’entendre te dire que je te déteste plutôt que combien je t’apprécie, une chose est certaine, et sois-en sûr, je ne cesserai jamais de vouloir croire en toi. Tu dois continuer de te battre pour toi-même. Tu le sais que j’suis souvent écorchée par tes choix, mais quand même pas peu fière de toi quand tu me dis que tu n’abandonnes pas malgré le temps qui passe.

J’ai le feeling que par moments, tu t’acharnes à te fracasser la tête contre le mur du plus fort que tu peux. Peut-être que dans ce temps-là, ça change la douleur de place et que ça te fait moins mal à l’âme.

Tu m’as souvent dit que gérer tes émotions, ce n’est pas ta plus grande aptitude ; je ne peux pas te contredire sur celle-là, mais rassure-toi, tu n’as aucun défaut de fabrication. Ne t’accable pas intégralement de ce qui ne va plus depuis quelques années. Tu ne peux pas être responsable de tout. Regarde-toi à travers mes yeux et tu verras que c’est faux de penser que de toute façon, tu mérites d’être seul et malheureux, loin de tous ceux qui t’aiment.

Tu prends un chemin plus long que certains pour compléter ta guérison ; il est différent et probablement moins évident, car isolé de tous. Mais même éloignée de toi, je n’arrêterai pas de vouloir te regarder avancer en espérant te voir prendre un jour ton envol à nouveau. Permets-moi au moins ça, s’il te plaît. Pouvoir te regarder au loin, j’en ai besoin. Je vais toujours m’inquiéter un peu pour toi, mais j’réalise bien que plus j’essaie de rester pour te tendre la main, plus on se déchire. C’est la dernière chose que je nous souhaite, j’fais vraiment mon possible, j’espère que tu le comprends. J’essaie de le garder pour moi, ce que j’imagine que tu verrais si tu te regardais à travers mes yeux. Tu es extraordinaire, un jour, dans le miroir, tes yeux te le crieront comme les miens le font.

Mais je t’en supplie, continue et ne t’abandonne jamais aux mains de la souffrance et du désespoir. Ni à celles de la colère et des prétextes. Ce n’est pas toi et tu es tellement plus grand que ça.

Tu mérites de retrouver qui tu es sans la blessure qui est en train de détruire tranquillement des années de ta vie. Tu mérites le bonheur, toi aussi, j’te l’ai toujours dit.

J’espère sincèrement qu’un jour, tu vas ouvrir tes beaux grands yeux vers la beauté du monde qui t’entoure. J’espère que ton cœur pourra guérir de ce mal qui t’envahit. J’espère que tu pourras l’ouvrir à nouveau… Et qu’un jour, tu pourrais être fier de m’dire que tu as enfin gagné le combat. Que t’es là, prêt à redevenir la plus belle version de toi-même.

Je sais aussi que tu ne me comprends pas de m’investir en toi comme ça. C’est juste que moi, je la connais, ta valeur dans ce monde. C’est difficile d’accepter la façon dont tu te perçois, car en réalité, t’es comme le cheval blessé qu’on a envie d’choisir quand même, parce qu’avant sa blessure, il a gagné toutes les courses. Et quand tu m’ordonnes de te laisser en arrière, car tu n’en vaux pas la peine, je le sais à quel point c’est faux. Parce que moi, je vois encore ce que toi tu ne vois plus.

Bats-toi pour retrouver ta vie. Encore et encore. Tu y parviendras.

Continue de prendre soin de toi, car tu vaux tout l’or du monde.

Ne l’oublie J-A-M-A-I-S. Et si certaines journées c’est plus difficile à faire, alors regarde-toi à travers mes yeux, ça t’aidera.

Je ne t’oublie pas à travers tout ce brouillard, mon meilleur ami. Et peut-être qu’un jour, moi aussi je pourrai me regarder à travers tes yeux.

2 thoughts on “Regarde-toi à travers mes yeux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre