Menu

Exister pour soi

fleurs pétales feuilles
Source

J’ai réalisé qu’on donnait beaucoup trop d’importance aux petites affaires qui nous énervent. J’ai l’impression qu’on accentue ce qu’on croit être des défauts, mais qu’au fond, tout le monde s’en fout. On dirait qu’on se donne trop d’importance des fois. On fait une fixation sur des pas grand-choses qui nous minent pour rien. On a l’impression d’être un peu le nombril du monde, sauf que ce n’est vraiment pas le cas. On s’angoisse souvent pour rien en essayant de se convaincre que tout le monde remarque nos petites affaires. Sauf qu’au fond, on n’est vraiment pas le centre du monde. Nos petites imperfections ne dérangent personne, même que notre entourage nous aime comme ça.

Je sais que c’est facile à dire : faut s’aimer comme on est. Je sais que tous les matins quand tu fais défiler ton fil d’actualité, tu te fais chier devant des photos parfaites et ton monde semble plus petit après.

Je sais qu’on essaye très fort d’aimer notre enveloppe et encore plus le dedans. Que ce n’est clairement pas toujours facile de trouver une tenue qui nous fait sentir bien. Certains jours, sortir du lit est une montagne et se brosser les cheveux, la fin du monde.

Je sais que des fois, on s’aime à demi et ces jours-là, on devrait s’obliger à se complimenter.

Je sais que ce n’est pas facile de dire merci quand on se fait complimenter.

Que l’histoire d’amour la plus difficile, c’est celle qu’on a avec soi-même, mais c’est la plus importante.

Ce qui nous empêche de nous aimer au complet ne vient même pas à l’esprit des gens qu’on rencontre. Nos tempêtes de tous les jours sont plus petites que l’on pense quand on les regarde de l’extérieur.

Parfois ça fait du bien se rappeler qu’on n’existe pas pour faire plaisir aux autres et qu’on devrait se célébrer fort tout le temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre