Menu

Au-delà du regard

main eau feu
Source: Pixabay

Je rêve de l’âme sœur

Et d’être aimée jusque dans ma noirceur

Je rêve d’une relation de compassion

De l’amour par connexion

 

Les démons des autres ne me font pas peur

J’aime les gens dans leur entièreté

Et surtout celle de ma personne

Dans ses meilleurs comme dans ses mauvais jours

Je n’ai certainement pas besoin de me tenir debout

Dans ma robe, toute vêtue de blanc, pour le savoir

 

Je voudrai entrelacer mes doigts avec les siens

Sentir que ses yeux ne peuvent plus quitter les miens

Et l’accompagner dans son chemin tumultueux

S’apaisant par la douceur de l’intimité fusionnelle

Qui frissonnera dans chacun des atomes de nos corps enflammés

Deux âmes qui s’élèvent ensemble au rythme de leurs cœurs qui s’emballent

 

Mais si j’aime la noirceur des autres, la mienne me fait peur

Je rêve de cette personne pour qui caresser mes cicatrices sera tout aussi naturel

Que d’aimer en moi tout ce qu’elle trouve de plus magnifique

 

Celui qui voudra embrasser même les fragments les plus meurtris de mon être

Et m’enlacer des heures durant mes jours les plus tourmentés

Lorsque mes blessures auront raison de mon comportement

Et que mon regard ne criera pas ce que réellement mon cœur ressent

 

Je rêve de cette personne qui me déchiffrera alors complètement

Et qui comprendra ce qui se cache derrière mon regard qui lui ment

Je sais que lui seul comprendra l’illisible

En acceptant ma part d’ombre tout autant que ma lumière

II pourra voir bien au-delà de mes regards les plus vides

Car mon âme ne lui mentira jamais dès le jour où il l’aura dénudée de sa noirceur

 

Je rêve d’être aimée comme je l’aimerai

Celui qui rêvera aussi de ses doigts entrelacés avec les miens

De mes yeux qui ne peuvent plus quitter les siens

Et qui voudra de mon regard qui le transperce

Pour dévoiler ce que réellement son cœur ressent

Bien loin derrière son regard qui me ment

 

Il touchera mon âme comme je toucherai la sienne

Car il aura consenti, lui aussi, à ce que je le dénude de sa noirceur

 

Je rêve de toi

Et du jour où, sur le chemin, tu me rejoindras

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre