Menu

J’aime la chick lit

livre chandelle
Source: Unsplash

Je m’appelle Emilie, j’ai 38 ans et j’avoue que j’aime la chick lit. Certains diront : « La quoi » ? La littérature de filles écrite pour les femmes, dont le personnage principal est souvent une jeune adulte célibataire branchée qui recherche l’amour. L’histoire est souvent remplie d’humour et de dérision. Et je dirais que la plupart du temps, les histoires sont écrites sur le même moule et se terminent assez souvent de la même façon.

Mais lire de la chick lit, est-ce que c’est ok ? Est-ce que c’est de la moins bonne littérature ? Et dans les faits… C’est quoi, de la bonne littérature ? Pour moi, pour qu’un livre soit bon, il doit me procurer des émotions. Il doit me faire rire, me faire pleurer, me mettre en colère, me faire peur… Bref ! Lire, c’est avoir des images dans la tête qui nous permettent de rêver et de nous évader de notre monde l’espace d’un instant.

Donc, selon mes critères — ici, j’ouvre une parenthèse : j’ai zéro études en littérature, c’est vraiment ma petite opinion sur le sujet —, il n’existe pas de genre littéraire meilleur qu’un autre. Ce n’est pas parce qu’un livre est considéré comme un classique qu’on doit absolument le lire et l’aimer. Les classiques, j’ai essayé d’en lire et honnêtement, je n’aime vraiment pas ça. Ma lecture n’est pas fluide, c’est vieux et ça m’énerve. Sauf que si toi tu aimes ça, c’est ok.

Je me suis aussi déjà posé la question suivante : lire des livres québécois, est-ce que c’est mieux ? C’est vraiment bien d’encourager les auteurs d’ici. Nos auteurs ont beaucoup de talent et ma bibliothèque est bien garnie de livre québécois en tout genre. Sauf que toi, si tu es fan de Stephen King, Guillaume Musso, Marc Levy, Ken Follet, Danielle Steel ou tout autre auteur non québécois que je n’ai pas nommé, c’est ok.

Il ne faut pas oublier les livres de développement personnel. Ces livres qui feront peut-être de nous une meilleure personne et qui abordent souvent les thèmes de l’estime de soi, de la gestion du temps, des solutions pour lâcher prise, des clés pour vaincre ses peurs et son anxiété, de la quête du bonheur, etc. Est-ce que c’est nécessaire de lire ces livres ? Plusieurs personnes en font l’éloge sur les réseaux sociaux. Mais si on n’a pas envie de lire ça parce qu’on n’est pas encore rendu là dans notre vie, c’est ok. On n’est pas un humain moins bien accompli pour autant.

Si la lecture est un plaisir pour nous, si la lecture est notre moment de détente avant d’aller au lit, si la lecture est notre moment d’évasion par excellence, eh bien… La solution est simple. On lit ce qui nous donne envie de lire. Et nos envies vont évoluer au fil du temps. Ces temps-ci, je lis beaucoup de chick lit parce que c’est ce qui me fait du bien en ce moment. Mais il est fort probable que dans quelques semaines, je me replonge dans l’univers un peu (beaucoup) tordu de Patrick Sénécal, que je dévore les derniers romans de Chrystine Brouillet ou encore que je lise les derniers livres de Guillaume Musso. Des genres complètement différents, mais qui sont du bonbon pour mes yeux, ma tête et mon cœur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre