Menu

Choisir la marche comme moyen de transport


Crédit photo : Guilherme Stecanella on Unsplash

Je suis Montréalaise et je n’ai pas d’auto. Je suis donc une utilisatrice régulière du réseau de transport de Montréal. Aussi, l’été, j’utilise beaucoup mon vélo. Et puis, je marche beaucoup. Voici pourquoi j’ai décidé d’intégrer davantage la marche à mes déplacements quotidiens.

Tout d’abord, pendant quelques années, j’ai habité au confluent de plusieurs lignes de bus qui ne passaient jamais aux heures indiquées, qui accumulaient du retard presque quotidiennement et dont les heures de passages étaient peu profitables (deux bus à l’heure en période pointe). À cette époque, j’arrivais souvent à mon lieu de travail avec plusieurs dizaines de minutes de retard (et en prime, une humeur massacrante). À un moment, je me suis dit : c’est assez! Et voilà que pour les distances de moins de cinq kilomètres, je me suis mise à marcher.

Cette petite décision a tout changé. Finis le stress et le mécontentement : en une demi-heure de marche, j’étais arrivée et puis j’avais pris mon temps, j’avais respiré le grand air, j’avais pu écouter de la musique ou un podcast et j’étais d’une vraiment meilleure humeur.

Depuis, j’ai déménagé près d’une ligne de bus beaucoup plus fiable, mais j’ai quand même gardé l’habitude de marcher lorsque je le peux. Au final, marcher me prend parfois beaucoup moins de temps que celui que je passe à attendre le passage du bus qui me ramène du métro à chez moi. Et puis, quoi de plus agréable que de marcher lorsque les feuilles tombent, que la lumière est belle et que la température est clémente?

Il faut dire que nous n’avons pas l’habitude de marcher ni le temps de le faire au quotidien. Les plus petites distances, nous les faisons en auto, en bus, en métro. Pourtant, la marche a de nombreux avantages!

Plus récemment, lorsque je suis partie marcher le Chemin de Compostelle ou bien la Via Francigena, j’ai marché… beaucoup. Parfois jusqu’à quarante kilomètres par jour. À mon retour, je me suis mise à reconsidérer les distances qui me séparaient de mon travail, de l’université, de mes activités, et je me suis donné le défi de les marcher, de temps en temps. Dix kilomètres? Ça signifiait 2h30 de marche, à vitesse allante. Je n’avais rien d’autre à faire cet avant-midi? Alors j’y allais à la marche!

Ça te semble un peu intense? Rassure-toi, je ne fais pas ça tous les jours. Malgré tout, la marche a vraiment changé ma vie. Voici tous les bénéfices que j’ai retirés de mon nouveau moyen de transport :

  • Je suis plus en forme. Sérieusement, la marche, ça paraît pas, mais c’est sportif! Je suis plus endurante et plus en forme depuis que je marche régulièrement.
  • Je suis plus reposée. Est-ce le grand air? Les endorphines du sport? Je rentre chez moi plus reposée et plus calme qu’après n’importe quel trajet en transport en commun.
  • Je connais plus ma ville. Montréal n’a plus de secrets pour moi depuis que je parcours à pied les différents quartiers qui la composent.

Tu veux t’y mettre? Voici trois trucs essentiels à une marche urbaine agréable.

  • De bonnes chaussures. Sérieusement, des chaussures confortables changeront tout.
  • Un sac pas trop lourd. Il n’y a rien de plus décourageant que de marcher avec un sac trop lourd, car on ne profite pas de ce qui nous entoure, on en fait que penser à notre inconfort. (Pour ma part, j’y travaille encore!)
  • Plusieurs couches de vêtements. On peut avoir chaud avec notre gros manteau d’hiver, lorsqu’on marche beaucoup. Mieux vaut s’habiller en multicouche!

Voilà, tout est dit! Ne reste plus qu’à enfiler une paire de chaussures et à te lancer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre