Menu

La fois où j’ai manqué ma soupe Lipton

ingrédients
Source: Unsplash

Oui, tu as bien lu ! J’ai bel et bien déjà manqué une soupe Lipton. Oui ! Oui ! La petite soupe Lipton qui vient dans un sachet et que nos mamans nous donnaient quand on était malades. Je te donne la permission de rire de moi, car je suis certaine qu’au moment où tu lis ces lignes, tu as un petit sourire en coin. Et en plus, ceux qui me connaissent depuis déjà quelques années auront des doutes sur la véracité de cette histoire, mais il n’y a rien de plus vrai. Et là, il ne faut pas penser que j’étais enfant, ne-non ! J’étais une grande adulte et j’avais autour de 20 ans. J’avais tellement pris mon temps pour verser les nouilles dans l’eau bouillante que la petite poudre chimique jaune était restée collée à l’intérieur de l’emballage à cause de la condensation et moi, je n’avais, bien entendu, rien vu aller. J’avais laissé mijoter mes nouilles dans le chaudron sans rien remuer. Je me souviens encore à quel point ma mère était découragée. À ce moment de ma vie, j’avais zéro, mais zéro intérêt pour la cuisine.

Et presque 20 ans plus tard, tu veux savoir comment vont mes habiletés culinaires? Eh bien, je dirais… Dans la vie, tout est possible ! Quand on veut, on peut ! Oui ! Tu as bien lu. Il n’y a plus grand-chose qui me fait peur en cuisine et je ne serais pas du tout gênée de te recevoir à souper. Je ne prétends pas être une chef d’exception, loin de là, mais je me débrouille vraiment bien. J’ai même tenu, dans une ancienne vie, un blogue culinaire pour le plaisir !

Je ne maîtrise pas encore parfaitement l’art des sauces, mais depuis peu, je réussis enfin à faire de la béchamel. Malgré qu’une amie m’ait enseigné son art pour réussir cette sauce, je n’arrivais jamais au résultat escompté. Je dois ma réussite à la grand-mère de mon chum, qui m’a fait cadeau d’une très vieille édition de la Cuisine raisonnée. Depuis que je suis cette recette, je n’ai plus eu d’échecs.

Bien entendu, il me reste une bête noire… Les crêpes. Je ne sais pas pourquoi, mais mes crêpes sont rarement un succès. J’ai beau avoir eu une leçon de mon amie, la même qui m’avait montré son secret pour réussir la béchamel, mais il n’y a rien à faire. Je les manque à tout coup. Je devrais peut-être fouiller dans La cuisine raisonnée. Qui sait… Le secret pour réussir mes crêpes s’y cache peut-être.

Et maintenant, avec ma petite cocotte, quand c’est possible, je la fais cuisiner avec moi. Je me dis que peut-être que si je l’initie tôt à la cuisine, elle aura plus d’habileté et d’intérêt que moi. Chose certaine, elle est au rendez-vous lorsque vient le temps de lécher le fouet du batteur électrique qui est tout plein de bon glaçage, mais étrangement, si j’ai des restes de brocoli, elle semble complètement désintéressée. Haha !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre