Menu

Mon papa est une étoile

ciel etoile
Source: Unsplash

Ce soir-là, mon cœur s’est brisé. En autant de morceaux que la quantité de larmes qui coulaient sur mon visage terrifié. Tant de fois, je me suis inquiétée pour toi. Tant de fois, j’étais soulagée d’entendre ta voix. Tant de fois, j’ai eu peur que la vie t’arrache à moi. Et à ce moment où j’espérais te voir arriver, je t’ai retrouvé. Tu n’étais plus là. Tu étais parti. Seulement ton corps dormait, paisiblement. J’ai dit « Papa », mais tu ne me répondais pas. C’était la fin de notre histoire, qui aura duré trop peu longtemps pour tout ce qu’on avait à vivre ensemble. Je ne t’en veux pas, crois-moi, mais je ne comprends toujours pas ce qui s’est passé, puisque rien ne peut expliquer ton départ précipité. Pour quelle raison ton cœur a cessé de battre à ce moment-là, alors que tu ne t’en doutais pas et sans même pouvoir nous dire au revoir ? Pourquoi, ce matin-là, l’irréparable s’est produit, sans que je sois près de toi pour essayer de te ramener à la vie ?

Maintenant, ce vide que je ressens m’oblige à m’accrocher à toi. Je tiens ta main pour que tu ne tombes pas. Je tire de toutes mes forces pour que tu restes là. Tu vas devoir m’aider, Papa. Me montrer le chemin à suivre et me promettre que tu seras toujours là. Même si tout le monde me dit que tu te sens bien là-bas et que tu as trouvé la mort de la meilleure façon qui soit. Même si j’espère encore entendre ta voix et te voir me tendre les bras. Même si je sais très bien que c’est le destin et que personne n’y peut rien. J’ai besoin que tu apaises ma peine et que tu m’expliques pourquoi je devrais te laisser partir.

Quand j’aurai compris, je le ferai, promis.

Par Sabrina Lachance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre