Menu

5 façons de l’oublier


Source : Unsplash

Tu as sûrement une personne en tête juste en lisant le titre, une personne qui n’habite que dans le passé, mais qui meuble certaines parties de ton présent. Que ce soit frais ou non, tu aimerais bien arrêter d’y penser parce que ça fait mal. Ici, je te suggère quelques façons de l’oublier. 

1- Prendre le temps de vivre tes émotions

La colère, la tristesse, la rage, la déprime… Ce sont des sentiments puissants qui peuvent nous détruire, mais qu’on ne doit pas refouler trop profondément. 

Je déteste quand on me réconforte trop tôt après une crise, comme si je n’avais pas le droit de ressentir ce que je ressens, comme si je devais tout de suite aller mieux. Non. Parfois, on doit se donner le temps. Ça peut prendre des jours ou des semaines et il faut le vivre. Ça fait partie du processus, tant qu’on ne reste pas coincé.e là. 

2- Bien t’entourer

Le conseil habituel de l’importance de l’entourage. C’est bien vrai : personne n’a besoin de quelqu’un qui lui remet au visage « je te l’avais dit » ou « tu aurais dû le voir venir ».  À part flatter l’ego de ces personnes, ça n’avance à rien et ça démotive et culpabilise. L’important est de garder des personnes qui sont réellement de notre côté, qui nous comprennent et nous soutiennent. 

3- Réaliser que tu vaux plus que ça

Non, je ne dirai pas que tu vaux mieux que lui ou qu’elle. Parce que c’est cliché et vide de sens, voire sans contexte. Ce que je veux dire, c’est que tu vaux plus que ta peine, que ta colère, que ton amertume. L’essentiel est de réaliser que tu mérites mieux que de souffrir de ce départ. Tu es une personne à part entière, avec ou sans l’autre. Tu mérites de te relever et d’avancer.  

4- Accepter que c’est du passé

Pourquoi est-ce si difficile quand ça parait si évident? C’est terminé, mais on voudrait continuer. On voudrait s’y attacher longtemps et que rien ne change. Mais tout a changé et c’est fini. Ça a été beau, doux et il faut penser aux moments passés ensemble en acceptant qu’ils ne sont que des souvenirs maintenant. 

5- Ne pas l’oublier

On le répète souvent, on ne peut pas effacer ou même changer le passé. Il fait partie de nous dans sa totalité. Il faut donc l’apprivoiser, en tirer le meilleur profit. Peu importe comment la relation s’est terminée, il y a certainement eu de bons moments, des moments de pur bonheur. Aussi insignifiants semblent-ils, ils ont bien existé et c’est à ça qu’il faut se rattacher. Cette partie de notre vie, avec cette personne, n’a pas besoin d’être perdue pour toujours.   

À part dans les cas extrêmes, il y a toujours ne serait-ce qu’une infime parcelle qui a compté et qui en a valu la peine. Si, vraiment, la relation en soi n’avait rien de positif, tu peux en retirer une bonne leçon pour l’avenir.

Mon titre n’est pas trompeur, ce qu’il faut oublier, ce n’est pas la personne, mais les souvenirs qui font trop mal, sinon réussir à les accepter avec moins d’amertume.  

L’important est de ne pas nier le passé et d’apprendre à l’accepter pour continuer d’avancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre