Menu

L’amour COVID

couple noir et blanc
Source: Pixabay

Avec l’année plutôt mouvementée qui vient tout juste de se terminer,

il faut arriver à lui trouver de bons côtés.

 

Les gens étaient moins occupés,

on avait davantage le temps de bavarder, de « rencontrer »,

de prendre vraiment le temps de…

 

En prenant le temps de connaître,

on a été surpris

de l’autre,

de nous-mêmes,

de nos émotions qui se développaient.

 

On trouve enfin la bonne personne,

celle qui nous fait rire,

qui nous fait réaliser qu’une journée

c’est pas assez.

Et une chance, on a le temps d’en avoir d’autres sans se soucier des emplois du temps.

 

Puis, alors qu’on vit le parfait bonheur,

qu’on est heureux

qu’on a envie de se laisser aller,

de lâcher prise…

Notre cerveau nous ramène à l’ordre.

 

La COVID rend les gens moins occupés,

mais surtout plus seuls.

 

Ça te frappe.

Et si…

 

Et si tout ceci était dû au confinement ?

Au fait que ton être cher ne peut voir personne,

que les bars et les restos sont fermés,

qu’il se sent tout simplement seul ?

 

Et si c’était toi, au fond, qui étais aux prises avec la solitude ?

Comment savoir si tout ce que l’on vit est vrai quand le monde dans lequel on vit tourne à l’envers ?

 

Quand on a peur de se faire avoir,

on trouve toutes les raisons du monde pour « ne pas ».

 

On ne veut pas être celle ou celui qui y a cru, qui se rend vulnérable pour rien.

Comme si on devait avoir honte de nos émotions.

 

Parce que c’est ce qu’on nous apprend.

Les sentiments ne sont pas bons, ils ne durent pas, pas dans cette société, et encore moins post-pandémie.

 

Parce que ton cerveau te dit qu’à la seconde où le confinement sera levé,

tout partira aussi en fumée.

 

« Ce n’est pas la vraie vie. »

« On est tombés amoureux alors que tout était sur pause, ça ne compte pas. »

 

Un être cher m’a dit un jour ces douces paroles qui, j’espère,

sauront rassurer ton cœur et surtout ta tête.

 

La vie est faite comme elle est faite.

Tout arrive pour une raison.

Et si vous vous êtes rencontrés pendant une pandémie mondiale, que vous êtes tombés amoureux à ce moment précis, c’est parce que c’était votre moment.

 

Je suis tombée amoureuse durant la pandémie, et j’ai peur aussi.

C’est l’amour en général qui fait peur.

 

Car rien dans la vie n’est éternel,

post-pandémie ou non.

Nous n’avons jamais de certitudes ;

c’est la raison pour laquelle nous ne devons jamais nous tenir pour acquis, mais surtout, la raison pour laquelle profiter de chaque instant comme si c’était le dernier.

 

Quand je regarde autour de moi, tout va de travers.

Alors, si tu as trouvé une personne, une belle personne,

avec qui traverser cette épreuve,

remercie la vie au lieu de douter d’elle.

 

Moi aussi, j’ai peur, parce que je suis tombée amoureuse durant la pandémie.

 

Non.

J’ai peur parce que je suis tombée amoureuse,

tout simplement,

et c’est ça, le plus beau feeling du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre